Un important dispositif de sécurité se met en branle pour la COP15 à Montréal

MONTRÉAL — Un imposant dispositif de sécurité sera mis en place dans les prochaines semaines à Montréal, la circulation routière sera entravée dans le Vieux-Montréal et une station de métro sera fermée alors que la métropole sera l’hôte de la Conférence de l’ONU sur la biodiversité. 

La COP15, qui se déroulera du 7 au 19 décembre, sera l’événement le plus complexe à gérer en matière de sécurité «depuis au moins 20 ans à Montréal», selon une représentante du Service de police de la Ville de Montréal, qui s’est adressée aux médias lors d’un breffage technique mercredi après-midi, auquel participait des représentants de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), de la Sûreté du Québec (SQ), du SPVM ainsi que de l’administration de la Ville de Montréal.

Cette rencontre internationale rassemblera, au Palais des congrès, plus de 10 000 personnes provenant de 195 pays, dont des membres de gouvernements du monde entier.

La GRC s’assurera de la sécurité des chefs d’État étrangers, mais le corps policier en ignore pour l’instant le nombre.

«Il va y avoir une présence policière accrue, avec l’objectif d’assurer la sécurité des chefs d’État, des dignitaires et du public en général» a indiqué la caporale de la GRC Tasha Adams.

Des convois vont escorter les dignitaires jusqu’au Palais des congrès à partir de l’aéroport.

L’intérieur du Palais des congrès sera pris en charge par le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations unies.

SPVM: des policiers travailleront jour et nuit

Le SPVM se chargera de la sécurité en dehors du site de l’événement, il participera à l’escorte des convois, gérera la circulation et les possibles mouvements de foule. La SQ aussi accompagnera les convois de dignitaires et à assurera la fluidité du réseau routier qui est sous sa juridiction.

Le corps policier de Montréal évalue les dépenses, incluant la masse salariale, à 25 millions de dollars, une somme qui sera remboursée, en partie ou partiellement par le gouvernement fédéral.

On ignore combien d’effectifs seront déployés, mais le SPVM a demandé à ses policiers de se porter volontaire pour travailler pendant l’événement.

Des policiers de Québec, de Laval, de Longueuil et de Gatineau prêteront main-forte aux policiers montréalais pendant la durée de l’événement.

Le dispositif de sécurité inclut l’installation d’un périmètre de clôture autour du Palais des congrès.

«C’est un événement et une planification immenses, complexes», a résumé la caporale de la GRC Tasha Adams en ajoutant que «d’autres mesures pourraient être décidées et mises en place dans les prochaines semaines».

Le Groupe intégré de la sécurité (GIS) veille à la coordination des différents corps policiers qui sont sollicités pour la COP15.

Métro fermé et entraves à la circulation

La clôture sera installée entre le 7 et 27 novembre et il est possible que des rues soient complètement fermées à la circulation à certains moments en raison de cette opération.

Une «zone de livraison et de manutention» causera également des entraves lors de la désinstallation de la clôture après l’événement et la Ville a précisé, dans un communiqué, «que des panneaux à messages variables destinés aux automobilistes seront installés en amont des artères entravées pour signaler  les chemins de détour».

Le Palais des congrès sera ouvert au public jusqu’au début du sommet.

La station de métro Place d’Armes sera complètement fermée du 1er au 20 décembre et la directrice générale de la Société de transport de Montréal a indiqué qu’elle s’assurait que les usagers du transport en commun sont au courant des changements qui pourraient affecter la mobilité.

«Nous mettrons à profit une panoplie de moyens, dont nos outils d’information en temps réel, pour faciliter la planification des déplacements et favoriser la meilleure expérience possible», a déclaré Marie-Claude Léonard.

Pendant la COP, des voies de circulation seront entravées sur les rues Saint-Urbain, l’avenue Viger, la rue Saint-Antoine et sur la Place Jean-Paul-Riopelle.

Ces entraves, ainsi que le périmètre de sécurité, risquent d’avoir des incidences sur les commerçants du secteur.À ce propos, l’administration municipale a indiqué que «du personnel dédié à l’accompagnement et au suivi des entreprises, des institutions, des hôtels, des restaurants et des commerces du secteur est à pied d’œuvre pour les informer des impacts de l’événement sur leur quotidien et tenir en compte leurs impératifs».

Les restaurateurs, les employés des dépanneurs, de la pharmacie et toutes les personnes qui travaillent habituellement à l’intérieur du Palais des congrès devront obtenir une accréditation provenant du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique de l’ONU , afin de se rendre au boulot.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.