Un important incendie de forêt continue de progresser au Lac-Saint-Jean

Un important incendie de forêt, qui est hors de contrôle depuis mardi, continue de progresser au nord de la Zec des Passes-Dangereuses au Lac-Saint-Jean et les autorités ont fait évacuer un large périmètre vendredi.

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) estimait, vendredi soir, que l’incendie avait ravagé 21 299 hectares de forêt; le brasier était donc six fois plus grand que mardi soir.

«Avant vendredi, on avait un périmètre de sécurité avec deux points de blocage pour éviter que la population circule dans le secteur, mais maintenant, il y a dix points de barrages pour s’assurer que personne ne se rend dans le périmètre», a indiqué Josée Poitras, agente à la prévention et aux communications de la SOPFEU.

Vendredi soir, le premier ministre du Québec a exprimé ses inquiétudes concernant la situation sur Twitter.

«Le feu de forêt déclenché au Lac-Saint-Jean nous préoccupe grandement. Des équipes de la SOPFEU sont déployées et tentent de maîtriser le feu, mais la situation demeure difficile» a dit François Legault.

«Notre priorité : la sécurité des Québécois dans les zones à proximité. Nous suivons ça de près», a-t-il ajouté.

Le feu continue sa progression vers le Réservoir Pipmuacan où il y a des dizaines de chalets et de maisons.

Dans les prochains jours, le feu pourrait s’approcher de la centrale de la Péribonka d’Hydro-Québec et jeudi, le brasier a endommagé des infrastructures appartenant à l’entreprise Rio Tinto Alcan.

«Le feu a passé à l’intérieur de la ligne de transmission hydroélectrique de Rio Tinto Alcan hier (jeudi) lorsqu’il a traversé la rivière Péribonka, il faudra voir avec la compagnie pour savoir l’ampleur des dommages», a ajouté l’agente à la prévention et aux communications de la SOPFEU.

Une trentaine de pompiers étaient à l’oeuvre vendredi, «mais vers 15 h, on a retiré le personnel au sol, car ça devenait dangereux en raison de l’intensité du feu», a précisé Josée Poitras.

Des «attaques ponctuelles», avec l’aide d’avions-citernes ont été effectuées vendredi et des pompiers forestiers étaient en route en soirée pour prêter main-forte aux équipes qui sont déjà sur le terrain.

L’absence de précipitation et la chaleur favorisent la progression de l’incendie qui devrait continuer de causer des dommages pendant quelques jours selon la SOPFEU.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a annoncé l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité dans plusieurs des régions québécoises.

Une carte qui montre les territoires visés est disponible sur le site internet de la SOPFEU.

Les plus populaires