Un incendie fait 52 morts dans une usine du Bangladesh

DACCA, Bangladesh — Au moins 52 personnes ont perdu la vie quand un gigantesque incendie a ravagé une usine de transformation des aliments à proximité de la capitale du Bangladesh, ont annoncé des responsables vendredi.

Les flammes ont pris naissance jeudi soir dans l’usine Hashem Food and Beverage, à Rupganj, en banlieue de Dacca. Un imposant panache de fumée noire s’est élevé dans le ciel pendant que l’immeuble de cinq étages brûlait.

La police a tout d’abord annoncé un bilan de trois morts, mais des dizaines d’autres corps ont été retrouvés dans les décombres vendredi. Un responsable des secouristes a indiqué que les recherches se poursuivent et que les deux étages supérieurs n’ont pas encore été fouillés.

Au moins 26 employés ont été blessés quand ils ont sauté par les fenêtres pour échapper au sinistre, rapporte la presse locale. La sortie principale de l’usine était apparemment verrouillée de l’intérieur.

Des ambulances ont emporté les corps des victimes pendant que leurs proches pleuraient. D’autres gardaient espoir et attendaient des nouvelles des disparus. Une fumée épaisse continuait à s’échapper de l’immeuble.

Le gouvernement a ordonné la tenue d’une enquête.

Le Bangladesh a une longue histoire de tragédies comme celle-ci. De graves problèmes de sécurité sont souvent mis en cause, malgré la croissance économique rapide du pays.

La corruption endémique et un respect aléatoire des règles ont causé plusieurs décès au fil des ans. De grandes entreprises occidentales, qui emploient des dizaines de milliers de travailleurs mal payés au Bangladesh, sont sous pression pour améliorer les conditions de travail dans leurs usines.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.