Effondrement de l’immeuble en Floride: un cinquième mort confirmé

SURFSIDE, Fla. — Les équipes de secours ont trouvé samedi un autre corps dans les décombres d’une tour de condominiums de 12 étages qui s’est effondrée près de Miami, portant le nombre de morts à cinq alors que les secouristes se précipitaient pour trouver des survivants tout en luttant contre les incendies et la fumée dans les restes de béton et de métal.

La mairesse de Miami-Dade, Daniella Levine Cava, a annoncé le nouveau bilan lors d’une conférence de presse en soirée, affirmant que la découverte du corps avait ramené le nombre de personnes portées disparues à 156. Elle a déclaré que les équipes qui ont lutté tout au long de la journée dans les débris ont également trouvé d’autres restes humains non identifiés.

La mairesse a également expliqué que la raison pour laquelle le nombre de personnes manquantes avait diminué de trois était que les autorités avaient identifié trois corps. Les responsables ont déclaré que les restes qu’ils trouvaient étaient envoyés au médecin légiste et qu’ils recueillaient également des échantillons d’ADN auprès des membres des familles pour aider à les identifier.

Tout au long de la journée, a-t-elle noté, les secouristes ont continué à parcourir l’énorme montagne de débris avec des chiens de sauvetage et un sonar à la recherche de survivants.

«Notre priorité absolue reste la recherche et le sauvetage et le sauvetage de toutes les vies possibles», a-t-elle déclaré.

Plus tôt, elle avait déclaré qu’un incendie «profond» nuisait aux efforts des secouristes pour retrouver d’éventuels survivants dans la montagne de décombres.

Les sauveteurs utilisent des infrarouges, de l’eau et de la mousse pour lutter contre l’incendie dont la source n’a pas été vraiment identifiée.

La mairesse de Miami-Dade, Daniella Levine Cava, a déclaré samedi que les sauveteurs étaient confrontés à «des difficultés incroyables» à cause des flammes et de la fumée.

Une lance à incendie a pulvérisé ce qui restait d’un des étages inférieurs du côté nord de la tour. Une fumée blanche ou de la vapeur s’en est échappée tandis qu’une odeur amère de soufre se répandait.

«Ça pue énormément», a lancé le gouverneur de Floride Ron DeSantis, s’exprimant aux côtés de la mairesse plus tôt dans la journée.

Les autorités ont annoncé qu’elles amorceront une vérification des immeubles approchant les 40 ans, comme celui qui s’est effondré jeudi, pour s’assurer de leur sûreté. La mairesse dit avoir demandé à d’autres municipalités environnantes de se joindre à une éventuelle enquête sur la tragédie. Un soutien financier pourra être apporté par l’État et le gouvernement fédéral.

Les responsables de l’Agence fédérale de gestion des urgences ont rejoint les autorités locales et étatiques sur le site, a déclaré M. DeSantis. Il a ajouté qu’un «bâtiment jumeau» voisin de la tour effondrée est également examiné, car il a été construit en même temps et avec le même concept.

Le maire de Surfside, Charles Burkett, a déclaré qu’il travaillait sur un plan visant à reloger temporairement les résidents des tours Champlain Nord, qui ont été construites la même année et se trouvent à environ 100 mètres du bâtiment effondré. La FEMA a accepté de payer pour leur hébergement.

M. Burkett souhaite organiser une inspection d’urgence et jusqu’à ce que cela se produise, il ne peut pas dire aux résidents s’ils sont en sécurité chez eux.

«Je sais qu’un bâtiment semblable s’est effondré pour une raison inexplicable, a déclaré Burkett. Les bâtiments aux États-Unis ne tombent pas comme ça. Il y avait quelque chose de très très mauvais dans ce bâtiment et nous devons le découvrir.»

Les employés de la ville de Surfside recueillaient également des informations sur un troisième bâtiment, la Champlain Towers East, qui a été construit dans un style différent et à une autre époque.

Malgré un rapport d’ingénierie accablant faisant état en 2018 de «dommages structurels majeurs» à une dalle de béton sous la piscine, aucune cause n’a encore été déterminée pour expliquer cette tragédie.

Inquiétudes

Des proches ont exprimé des inquiétudes sur le sort des personnes disparues.

Rachel Spiegel était impatiente de recevoir des informations sur sa mère Judy Spiegel, une femme âgée de 66 ans qui vivait au sixième étage.

«Je prie juste pour un miracle, s’est exprimée Mme Spiegel. Nous avons le cœur brisé à l’idée qu’elle peut être dans le bâtiment.»

Jeanne Ugarte craignait aussi un sort funeste pour ses amis de longue date Juan et Ana Mora et leur fils Juan, qui rendait visite à ses propres parents dans la tour.

«Je sais qu’ils ne les trouveront pas [vivants], constate Mme Ugarte. Ça fait trop longtemps.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.