Un incident de sécurité a paralysé l’aéroport de Winnipeg dimanche soir

WINNIPEG – Les départs et les arrivées à l’aéroport de Winnipeg ont été perturbés, dimanche, par ce que les autorités ont décrit comme étant un incident de sécurité lié aux bagages.

Tous les vols de l’aéroport international James Richardson ont été suspendus entre 16 h 30 et 18 h 45, heure locale, alors que le personnel de sécurité menait son enquête.

Durant l’alerte, l’installation est demeurée ouverte, mais les avions ont dû rester sur la piste.

Les appareils venant d’atterrir ont reçu l’ordre de ne pas se rendre jusqu’aux quais d’embarquement et de ne pas laisser leurs passagers descendre.

Michael Badejo, un porte-parole des autorités aéroportuaires de Winnipeg, a révélé que les bagages avaient été de nouveau contrôlés par mesure de précaution.

Il a précisé qu’aucun autre détail ne serait divulgué concernant l’alerte ou l’objet de l’investigation.

Selon M. Badejo, les agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) présents à l’aéroport ont été avisés de la situation, comme c’est le cas pour tout incident de sécurité survenant dans l’installation, mais n’ont pas participé directement à l’enquête.

Il s’agissait de la deuxième situation d’urgence à se produire à l’aéroport de Winnipeg au cours du week-end.

Samedi soir, un avion d’Air China assurant la liaison entre Washington et Pékin avait été forcé de se poser à Winnipeg en raison d’un problème de moteur. Les quelque 300 passagers, qui ont passé la nuit dans des hôtels de la ville, venaient tout juste de terminer le processus d’enregistrement pour leur vol, dimanche, lorsque l’alerte a été déclenchée.

Michael Badejo a indiqué que ces voyageurs avaient finalement quitté Winnipeg vers 21 h.