Un joueur du Rouge et Noir d’Ottawa suspect dans une affaire d’agression homophobe

TORONTO — Le Rouge et Noir d’Ottawa a suspendu le joueur de ligne défensive Chris Larsen après avoir appris qu’il était identifié comme suspect dans une enquête menée par la police de Toronto sur un possible crime homophobe.

Mercredi soir, la Ligue canadienne de football (LCF) a publié un communiqué pour indiquer qu’elle était au courant «d’un acte de violence commis à l’endroit d’un membre de la communauté LGBTQ2S+ et de l’allégation qui vise Chris Larsen». L’agression dont il est question dans cette affaire a eu lieu au Parc des Îles de Toronto.

Le président de l’Ottawa Sports and Entertainment Group, Mark Goudie, a déclaré par voie de communiqué que l’équipe a été mise «au courant d’allégations sur les médias sociaux d’une agression par un groupe d’individus incluant Chris Larsen, et nous avons immédiatement commencé une enquête. En attendant les résultats de cette enquête, la décision a été prise de (le) suspendre».

Plus tôt dans la journée, mercredi, les autorités policières de Toronto ont annoncé que l’unité des crimes haineux enquêtait sur une affaire de voies de fait graves qui serait survenue après qu’un des assaillants eut prononcé des commentaires homophobes à l’encontre des victimes.

D’après le récit des enquêteurs, un homme et une femme marchaient sur les quais, samedi, lorsqu’une dispute aurait éclaté entre eux et un groupe d’autres personnes.

Toujours selon les policiers, un homme du groupe aurait formulé des commentaires homophobes et deux hommes du groupe auraient agressé violemment la victime. L’homme battu a subi d’importantes blessures.

Les enquêteurs recherchent trois suspects, deux hommes et une femme.

La LCF a tenu à réaffirmer son soutien à la communauté LGBTQ2S+. «Nous condamnons l’homophobie, la violence et la haine. Nous soutenons la diversité et l’inclusion. Il y a encore du travail à accomplir, et nous continuerons de soutenir la communauté LGBTQ2S+», peut-on lire dans le communiqué de la ligue.

Il n’a pas été possible de rejoindre Larson pour recueillir sa version des faits. Aucune accusation n’a encore été portée. La police n’a pas confirmé que Larsen était visé dans l’enquête malgré le communiqué du Rouge et Noir.

«On ne spécule pas sur qui pourrait être impliqué tant qu’il n’y aura pas d’accusations déposées», a commenté la police dans une déclaration écrite transmise par courriel à La Presse Canadienne.

Les autorités invitent toutefois toute personne détenant de l’information sur cette affaire à communiquer avec les enquêteurs.

Larsen, âgé de 25 ans, n’a pas encore joué dans la LCF. Natif de Toronto, il a été sélectionné en sixième ronde du repêchage de 2019, 54e choix au total, par le Rouge et Noir. Il a joué précédemment avec l’Université du Manitoba.

La saison 2020 de la LCF avait été annulée en raison de la pandémie de COVID-19.

Laisser un commentaire