Un juge ordonne le démantèlement d’un camp de sans-abris à Victoria

VICTORIA – Un juge de la Colombie-Britannique a ordonné le démantèlement d’un camp de sans-abris situés sur la pelouse du Palais de justice de Victoria, mardi.

Une centaine de personnes y vivaient depuis l’automne dernier.

Le juge en chef de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Christopher Hinkson, a souligné, dans son jugement comptant 40 pages, que les conditions de vie s’étaient détériorées dans le camp.

Il affirme que l’endroit était devenu dangereux pour ceux qui y vivent, pour les entreprises avoisinantes et les résidants du secteur.

Le juge Hinkson a donné accordé à la province une injonction qui lui permettra de démanteler le camp au cours des prochaines semaines.

Le gouvernement en était à sa deuxième tentative pour obtenir une injonction. Le juge Hinkson lui avait refusé de lui en accorder une en avril, expliquant alors que le gouvernement n’avait pas réussi à prouver qu’il souffrirait de torts irréparables si le camp n’était pas levé.

Selon le juge, les conditions de vie ont changé entre les deux demandes d’injonction. Il a ajouté que les actes de violence et les activités criminelles avaient «manifestement augmenté» dans le camp au cours des derniers mois.

«Il existe des preuves démontrant que des membres du crime organisé et de gangs de rue sont présents dans le camp et même y ont résidé», a-t-il écrit.

Les résidants du camp ont jusqu’au 8 août pour quitter l’endroit.

Le ministre de l’Habitation, Rich Coleman, a promis que chaque résidant du camp pourra obtenir un logement d’ici cette date.