Un juge rejette la plainte des jeunes qui exigeaient un plan fédéral sur le climat

VANCOUVER — Un juge de la Cour fédérale a rejeté la plainte de 15 jeunes qui demandaient que le gouvernement fédéral soit forcé d’élaborer un plan de rétablissement du climat fondé sur la science.

Dans une décision écrite rendue mardi, le juge Michael Manson estime que cette réclamation n’a pas de cause d’action raisonnable ou de perspective de succès, de sorte que l’affaire ne peut pas être jugée.

Lors d’une audience en septembre, un avocat des jeunes plaignants avait souligné les effets négatifs d’événements météorologiques extrêmes tels que les inondations et la hausse des températures sur la santé physique et mentale de ses clients ainsi que sur leur domicile, leur patrimoine culturel et leurs espoirs pour l’avenir.

Les plaignants, originaires de différentes régions du Canada, faisaient valoir que les émissions de gaz à effet de serre causées par le soutien du gouvernement fédéral à l’exploration et à l’extraction des combustibles fossiles avaient entraîné des changements dans l’environnement.

Ils affirmaient également que les subventions à l’industrie des hydrocarbures et l’acquisition de l’oléoduc Trans Mountain par le gouvernement mettaient en évidence l’incapacité du Canada à respecter son propre engagement de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le juge Manson a indiqué que même s’il avait compris l’affirmation selon laquelle les changements climatiques ont un impact disproportionné sur les enfants et les jeunes, il n’avait pas été convaincu par l’allégation voulant que le gouvernement fédéral viole leurs droits garantis par la Charte canadienne des droits et libertés.

Laisser un commentaire