Un médecin pointé du doigt pour une éclosion de COVID-19 poursuit le N.-B. et la GRC

FREDERICTON — Un médecin noir qui affirme avoir été victime d’une vague de haine et de racisme après avoir été accusé d’avoir violé les règles sanitaires liées à la COVID-19, l’an dernier, poursuit le Nouveau-Brunswick et la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Les avocats du Dr Jean Robert Ngola ont indiqué aux journalistes, vendredi, que cette poursuite est l’étape suivante dans le processus entamé par leur client qui souhaite obtenir justice pour ce qu’ils considèrent comme étant de l’abus de pouvoir.

La poursuite allègue que le Dr Ngola a été en quelque sorte «banni» de la province et qu’il a été victime de racisme systémique et de racisme anti-Noirs.

Les documents déposés en cour ne spécifient aucun montant d’argent visé en guise de compensation, mais réclament une justice réparatrice, des excuses publiques et la mise en place d’un système d’équilibre des pouvoirs pour éviter qu’une autre situation du même genre ne se produise.

Le Dr Ngola, un médecin de famille qui pratiquait à Campbellton, dans le nord du Nouveau-Brunswick, a été accusé d’avoir violé la Loi sur les mesures d’urgence de la province, mais la Couronne a retiré son accusation la semaine dernière après avoir déterminé qu’elle n’avait aucune chance d’obtenir une condamnation.

Le médecin réclame des excuses publiques du premier ministre Blaine Higgs depuis que ce dernier a déclaré, en mai 2020, — sans nommer Jean Robert Ngola — qu’une éclosion de cas de COVID-19 dans la région de Campbellton avait été déclenchée par un travailleur de la santé «irresponsable» et qu’une enquête avait été ouverte par la GRC.

Une information s’est ensuite mise à circuler selon laquelle le Dr Ngola serait le travailleur de la santé en question après que le résultat positif de son test de dépistage de la COVID-19 eut été révélé sur les réseaux sociaux. Blaine Higgs a cependant toujours maintenu qu’il n’avait rien fait de mal et qu’il n’avait pas à offrir d’excuses.

Laisser un commentaire