Un membre des Proud Boys accusé relativement à l’émeute au Capitole reste détenu

SEATTLE — Le «sergent d’armes» autoproclamé de la section de Seattle du groupe d’extrême droite Proud Boys, qui est accusé relativement à l’émeute au Capitole, reste détenu pour l’instant.

Le juge d’instance Brian Tsuchida, à Seattle, avait initialement déclaré lundi qu’Ethan Nordean, âgé de 30 ans, devrait être libéré dans l’attente de son procès, rejetant les arguments du gouvernement selon lesquels il présentait un danger pour la communauté et constituait un risque de fuite. Mais le juge Tsuchida a finalement suspendu sa propre décision et a donné au département de la Justice le temps de faire appel.

En quelques heures, un appel avait été déposé et la juge de district Beryl Howell, à Washington, D.C., a bloqué la libération de M. Nordean en attendant un examen. Elle a également ordonné aux policiers de transporter l’individu dans le District de Columbia pour faire face aux accusations portées contre lui.

Les Proud Boys sont une organisation extrémiste et machiste connue pour ses bagarres avec des manifestants «antifa». Au moins huit individus liés au groupe ont été inculpés dans l’émeute du Capitole.

M. Nordean, originaire d’Auburn, dans l’État de Washington, porte également le nom de Rufio Panman et s’est décrit comme le sergent d’armes et le président du chapitre de Seattle des Proud Boys.

Il a été arrêté la semaine dernière après avoir été inculpé par un tribunal fédéral de Washington, D.C., pour obstruction à une procédure officielle, pour avoir aidé et encouragé d’autres personnes qui ont endommagé des biens fédéraux et avoir sciemment pénétré ou séjourné dans un bâtiment à accès restreint.

L’obstruction à une procédure officielle, la plus grave des accusations, est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison. M. Nordean n’a pas enregistré de plaidoyer.

– Par Gene Johnson, The Associated Press

Laisser un commentaire