Un militante afghane des droits des femmes tuée par des assaillants inconnus

KABOUL — Une militante afghane des droits des femmes a été tuée par balle par des inconnus jeudi dans la province de Kapisa, dans le nord de l’Afghanistan.

Un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Tariq Arian, a déclaré que Freshta Kohistani avait été assassiné par des hommes armés inconnus dans le district de Kohistan. Le frère de Mme Kohistani a été blessé lors de l’attaque, a-t-il ajouté.

Freshta  Kohistani, une ancienne membre du conseil provincial, avait organisé des manifestations et fait campagne dans les médias sociaux contre la violence envers les femmes en Afghanistan.

Les attaques et les violences sont incessantes en Afghanistan, alors même que des leaders talibans et des négociateurs du gouvernement afghan tiennent des pourparlers au Qatar depuis le mois de septembre pour tenter de conclure un accord de paix devant mettre fin à des décennies de guerre.

L’attaque de jeudi n’a pas été revendiquée dans l’immédiat, mais le groupe armé État islamique s’est attribué la responsabilité de multiples attaques à Kaboul ces derniers mois, notamment contre des établissements d’enseignement qui ont fait des dizaines de morts.

Après avoir connu quelques progrès procéduraux, les pourparlers au Qatar ont été suspendus jusqu’au début du mois de janvier, mais certaines rumeurs laissent entendre que la reprise pourrait être retardée.

– Par Rahim Faiez, The Associated Press

Laisser un commentaire