Un moment inattendu d’harmonie entre des partisans de Trump et Biden au Michigan

WARREN, Mich. — Contre toute attente, l’harmonie s’est installée l’espace d’un moment. La mélodie aussi.

Des sympathisants de Donald Trump et des partisans de Joe Biden avaient commencé à s’invectiver à travers des porte-voix, à proximité d’un bureau de vote de Warren, en banlieue de Détroit, mardi soir.

Au moment où les tensions grimpaient et la police avait été appelée pour tenir les deux camps à distance, le partisan républicain Matthew Woods, un musicien ambulant âgé de 59 ans, a défié les démocrates de chanter.

Une vingtaine de ses camarades et lui ont alors entonné des airs patriotiques. «Nous avons chanté ‘My Country’, ‘Tis of Thee’, ‘God Bless America’», relate l’homme originaire d’Upland, en Californie, qui était vêtu comme un soldat de la guerre d’indépendance.

La trentaine de partisans de Joe Biden ont initialement «refusé de chanter, même si l’un d’eux a chanté ‘Kumbaya’», rapporte M. Woods. Il dit s’être ensuite avancé vers eux pour se tenir à leurs côtés.

Les deux groupes — brandissant des pancartes en appui à leur candidat — ont commencé à chanter à l’unisson et ont même pris des photos ensemble, indique M. Woods.

«Nous nous sommes serré la main, nous nous sommes pris dans nos bras et nous nous sommes excusés de nous être lancé des bêtises», dit-il.

«Oublions la politique. Serrons-nous dans nos bras et soyons amis.»

La secrétaire d’État du Michigan, Jocelyn Benson, a partagé les détails de cette «histoire pleine d’espoir pour aujourd’hui» sur Twitter.

«Ce qui a commencé comme un échange tendu dans le comté de Macomb entre des partisans des deux candidats à la présidentielle qui se criaient après à travers des mégaphones a pris une tournure inattendue lorsque les partisans de Trump et Biden ont commencé à chanter ‘God Bless America’ en tant que groupe uni», a-t-elle écrit.

Laisser un commentaire