Un Montréalais accusé dans un important complot de trafic de cocaïne aux États-Unis

Un Montréalais de 39 ans est accusé de trafic de cocaïne aux États-Unis, dans le cadre d’un plan élaboré visant à transporter 1500 kilos de drogue du Pérou au Vermont, selon des documents judiciaires.

Les documents de la Cour fédérale ne disent pas quelle était la destination de la cocaïne, mais un certain nombre de personnes impliquées dans le complot venaient du Canada.

Aucune drogue n’a apparemment atteint la destination prévue.

Les documents judiciaires indiquent que Georges Yaghmour a été arrêté en Floride le mois dernier et accusé de complot en vue de distribuer plus de 5 kilos de cocaïne. Son avocat n’a pas répondu à un appel et à un courriel de l’Associated Press lundi.

Une déclaration sous serment déposée à la Cour fédérale à Burlington, au Vermont, indique que ce complot est lié au mystérieux enlèvement d’un couple de septuagénaires de Moira, dans l’État de New York, à la fin du mois de septembre. Le couple a été transporté clandestinement vers le Canada avant d’être secouru quelques jours plus tard par la Sûreté du Québec à Magog.

Selon les documents judiciaires, Georges Yaghmour a participé à une réunion dans le hall d’un hôtel de Burlington le 5 décembre 2019 avec un suspect désigné sous le surnom de «co-conspirateur 1», qui était entré aux États-Unis en provenance du Canada plus tôt dans la journée, et avec d’autres personnes qui faisaient partie d’un «groupe de transport».

Un membre du «groupe de transport» aurait affirmé vouloir apporter la cocaïne dans un entrepôt du Vermont.

Georges Yaghmour et le «co-conspirateur 1» auraient dit qu’ils avaient 1500 kilos de cocaïne à faire transporter au fil du temps, selon les documents judiciaires. Le «groupe de transport» aurait déclaré qu’il serait en mesure de récupérer la drogue par tranches de 500 kilos.

Des milliers de dollars en argent comptant

Le 19 décembre 2019, des enquêteurs de l’agence américaine de lutte contre le trafic de drogue (DEA) ont vu le «co-conspirateur 1» livrer 150 000 $ en argent comptant à un membre du «groupe de transport» à titre d’acompte pour le transport de la cocaïne.

En septembre 2020, la DEA a interrompu deux livraisons qui faisaient partie de ce complot: une première saisie à South Burlington qui serait liée à l’enlèvement du couple de septuagénaires, et une deuxième saisie à Framingham, au Massachusetts.

Le 13 novembre 2020, des agents de la DEA ont surveillé les communications entre Georges Yaghmour et un membre du «groupe de transport».

Les communications «font toutes référence aux frustrations de Yaghmour quant au fait qu’aucune cocaïne qui devait être livrée par le « groupe de transport » n’a été livrée», indique la déclaration sous serment.

Le Montréalais a accepté de rencontrer ce même membre du «groupe de transport» dans le sud de la Floride le 17 novembre. Les documents montrent que M. Yaghmour a réservé un vol Montréal-Fort Lauderdale le 16 novembre.

L’homme a comparu devant un tribunal de la Floride le 18 novembre. Il a été inculpé par un grand jury du Vermont le 3 décembre.

– Par Wilson Ring, The Associated Press

Laisser un commentaire