Un mort et un blessé après l’écrasement d’un appareil des Snowbirds à Kamloops

KAMLOOPS, C.-B. — Une membre de l’escadrille des Snowbirds des Forces armées canadiennes est morte et un autre est blessé sérieusement après l’écrasement d’un appareil dimanche dans un secteur résidentiel de Kamloops, en Colombie-Britannique.

L’accident s’est produit lors d’une tournée à travers le pays destinée à donner de l’espoir pendant la pandémie de la COVID-19.

La capitaine Jenn Casey, une officière des affaires publiques des Forces canadiennes, est morte dans l’incident.

Le capitaine Richard MacDougall, le pilote de l’avion, est soigné pour des blessures qui, selon l’armée, ne mettent pas sa vie en danger.

«L’opération Inspiration visait à remonter le moral des Canadiens en ces temps difficiles et les Snowbirds ont accompli leur mission. Je sais que tous les Canadiens pleurent cette perte tragique» a déclaré le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan dans un communiqué.

«Le cœur lourd, nous vous annonçons qu’un membre de l’équipe des Snowbirds des FC est décédé et qu’un autre a subi des blessures. Nous confirmons que nous avons contacté les membres de la famille proche des personnes concernées», peut-on lire sur le fil Twitter de l’Aviation royale canadienne.

Jenn Casey s’est jointe aux Forces canadiennes en 2014 et elle était basée à Trenton, en Ontario.

Elle avait auparavant travaillé à la radio en tant que journaliste, présentatrice et productrice dans sa ville natale de Halifax et aussi à Belleville, en Ontario.

Jenn Casey a rejoint les Snowbirds en novembre 2018.

Tim Durkin, qui a travaillé avec Jenn Casey à Quinte Broadcasting à Belleville, a déclaré qu’ils sont devenus des amis rapidement lorsqu’elle a rejoint la station en 2013.

«C’était quelqu’un qui, lorsqu’elle entrait dans une pièce, te faisait sourire. C’était une personne formidable et une grande amie aussi.»

Tim Durkin a indiqué qu’elle aimait le hockey – en particulier les Canadiens de Montréal – et qu’ils ont assisté au Championnat du monde de hockey junior ensemble il y a trois ans à Montréal.

Les racines de Jenn Casey étaient en Nouvelle-Écosse – une province qui a été ravagée par la tragédie au cours du dernier mois.

Sous le spectre de la pandémie de la COVID-19, un homme armé a tué 22 personnes dans les régions rurales de la province, et un hélicoptère militaire qui avait quitté Halifax en janvier s’est écrasé dans la mer Méditerranée, tuant six personnes – dont trois Néo-Écossais.

«Maintenant, ils perdent une de leurs propres filles», a déclaré Tim Durkin.

Le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, a offert ses condoléances sur Twitter.

«Au nom de tous les militaires des Forces armées canadiennes, j’offre mes plus sincères condoléances à tous les membres passés et présents des Snowbirds, ainsi qu’à leurs familles. »

Le premier ministre Justin Trudeau a tweeté que ses pensées accompagnaient «les braves membres» de l’Aviation royale canadienne et  le personnel d’urgence de Kamloops qui est intervenu après ce tragique incident.

« Depuis les deux dernières semaines, les Snowbirds survolent le pays pour encourager les Canadiens pendant cette période difficile. Chaque jour, ils représentent ce que le Canada a de mieux à offrir, et leur dévouement ainsi que leurs habiletés incroyables témoignent de leur excellence. Leurs vols d’un bout à l’autre du pays font sourire les Canadiens et font notre fierté» a indiqué le premier ministre Trudeau. 

C’est le deuxième accident impliquant la célèbre équipe de voltige militaire en moins d’un an.

Une vidéo diffusée sur Twitter par une station de radio locale montre le décollage de deux appareils à ce qui semble être l’aéroport de Kamloops.

Un des avions semble se diriger droit vers le ciel avant de dévier de sa trajectoire et de plonger vers le sol. Une personne semble s’être éjectée avant que l’appareil disparaisse derrière des arbres. On peut ensuite entendre une explosion.

L’accident a fait sortir les gens du quartier dans la rue où ils ont rapporté que des débris étaient éparpillés et qu’une maison était en feu.

Kenny Hinds, qui habite près du lieu de l’écrasement, a été témoin de la scène.

«J’ai entendu un double bang. J’ai observé jusqu’à ce que l’appareil disparaisse derrière une maison. J’ai vu que le Snowbird s’en allait directement vers le sol, a-t-il raconté. J’ai vu ce qui semblait être un parachute à environ 20 pieds au-dessus d’une maison. Je l’ai perdu de vue, mais il n’était pas complètement déployé. Je regardais en haut et en bas.»

M. Hinds s’est rendu rapidement sur les lieux. «Des résidents tenaient d’éteindre des flammes avec des boyaux d’arrosage. Une maison avait été endommagée. Une grande partie de l’avion semble s’être abîmé dans la cour d’en avant, mais une aile ou quelque chose d’autre est passée au travers du toit.»

La GRC a invité les gens ayant capté les images de l’écrasement sur vidéo de bien vouloir l’appeler.

La célèbre formation de démonstration aérienne devait voler de Kamloops à Vernon dans le cadre de sa tournée pancanadienne «Opération Inspiration» visant à saluer les Canadiens qui soutiennent la lutte contre la propagation de la COVID-19.

Sur la page Facebook de l’escadrille, un communiqué avait annoncé plut tôt que le vol de dimanche serait retardé en raison de la pluie et la mauvaise visibilité.

La tournée s’est entreprise au début du mois en Nouvelle-Écosse. Les neuf appareils de la formation y ont participé. Cette tournée visait à rehausser le moral des Canadiens au cours de la crise sanitaire en cours.

La tournée s’inspire d’une initiative semblable prise par l’escadrille de démonstration aérienne américaine qui a survolé nombre de villes en honneur des intervenants de première ligne.

Un avion de l’escadrille s’était aussi écrasé en octobre en Géorgie où elle devait présenter un spectacle aérien.

Le capitaine Kevin Domon-Grenier avait subi des blessures légères lorsqu’il a dû s’éjecter de l’appareil qui s’est écrasé dans le champ d’un fermier. Personne d’autre n’a été blessé.