Un Néo-Brunswickois écope d’un an de prison pour une attaque contre une école

MONCTON, N.-B. — Un Néo-Brunswickois de 36 ans a écopé d’un an de prison pour avoir foncé avec sa voiture sur une école et avoir menacé de tuer le personnel et les élèves.

Mathieu Carroll s’est fait infliger, jeudi, devant un tribunal provincial à Moncton, une peine de 365 jours, à laquelle sera soustrait le temps déjà passé en prison.

Il a plaidé coupable le mois dernier sous de multiples accusations, notamment d’avoir proféré des menaces de mort et d’avoir causé plus de 5000 $ en dommages à l’école Calixte-F.-Savoie, à Sainte-Anne-de-Kent, au Nouveau-Brunswick.

Le juge a accepté la recommandation conjointe sur la peine de la Couronne et de la défense, et a aussi ordonné deux ans de probation.

Mathieu Carroll, qui aurait consommé des méthamphétamines, a pris l’école pour cible à la suite de problèmes avec sa copine au moment des faits.

Son attaque perpétrée le 19 septembre 2017 a semé l’effroi parmi les élèves et le personnel de l’école durant l’opération policière.

Les plus jeunes se réfugiaient en dessous du pupitre de leur professeur, des élèves plus âgés priaient et se demandaient s’ils allaient mourir, et la directrice craignait le pire dans un sous-sol verrouillé.

«En comptant le temps déjà purgé, il pourrait être libre dans quelques mois. Nous allons tous regarder par-dessus nos épaules», a affirmé la directrice Chantal DesRoches en entrevue plus tôt cette semaine.

Mathieu Carroll a présenté ses excuses en cour le mois dernier, prenant l’entière responsabilité pour ses actions dans une lettre lue par son avocat.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie