Un neurologue à la retraite de Calgary plaide coupable d’agressions sexuelles

CALGARY — Un neurologue à la retraite de Calgary a plaidé coupable à des dizaines d’accusations d’agression sexuelle commises pendant une trentaine d’années.

Alors que le procès de Keith Hoyte devait commencer, lundi, il a plaidé coupable à 28 chefs d’accusation. Deux autres chefs ont été combinés à des accusations impliquant les mêmes victimes.

La procureure de la Couronne, Rosalind Greenwood, a lu à haute voix un exposé conjoint des faits décrivant comment les victimes âgées de 17 à 46 ans s’étaient senties confuses, embarrassées, paralysées et en colère lors de rendez-vous avec le docteur Hoyte.

Dans la déclaration, les femmes ont expliqué qu’on leur avait dit qu’elles devaient être nues des épaules à la taille, même si elles consultaient le médecin pour des affections cérébrales comme des migraines et des convulsions.

Elles ont raconté comment le docteur Hoyte avait caressé leurs seins et les avait piquées avec des épingles dans cette zone.

Le tribunal a appris que dans de nombreux cas, il n’avait pas expliqué ce qu’il faisait ni pourquoi, mais dans d’autres, il avait déclaré que c’était pour tester les réflexes des patientes.

Les accusations se rapportent à des agressions survenues entre 1983 ou 1984 et 2013. La police a porté des accusations en 2018.