La GRC identifie deux zones d’où pourrait avoir pris naissance l’incendie de Lytton

OKANAGAN FALLS, C.-B. — Les enquêteurs ont identifié deux régions d’intérêt qui pourraient avoir été le point de départ de l’incendie qui a ravagé le village de Lytton, en Colombie-Britannique.

Dans un communiqué publié lundi, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a indiqué avoir effectué une «fouille complète» dans une zone d’un rayon d’un kilomètre près de Lytton.

Une autre zone d’un rayon de deux kilomètres, cette fois dans la communauté voisine de Boston Bar, a également été examinée. Des éléments physiques et numériques ont été recueillis, tandis que des témoins ont été interrogés. 

La police se concentre maintenant sur un stationnement et un parc qui donnent accès à un pont piétonnier et ferroviaire qui passe au-dessus du fleuve Fraser. Elle analyse tous les déplacements de piétons et de trains au moment où l’incendie s’est déclaré, le 30 juin. 

Le commissaire adjoint de la division de la Colombie-Britannique de la GRC, Eric Stubbs, a mentionné que même si des progrès importants ont été réalisés au cours des 12 derniers jours, la cause exacte n’a pas encore été déterminée. 

«Nous entendons les préoccupations des personnes touchées et nous savons qu’il est important pour elles que nous expliquions ce qui a déclenché l’incendie», a affirmé M. Stubbs.

«Nous avons toujours quelques analyses à compléter», a-t-il ajouté.

Les résidents n’ont eu que quelques minutes pour quitter leur domicile, alors que le feu a balayé le village ainsi que les communautés des Premières Nations voisines.

Une enquête du Bureau de la sécurité des transports est aussi en cours concernant la possibilité qu’un train de marchandises ait déclenché l’incendie. Cette enquête est menée parallèlement à la recherche de la GRC.

Deux personnes ont été tuées dans l’incendie de Lytton et toutes les personnes portées disparues ont été retrouvées. La GRC a tout de même indiqué dans un communiqué qu’elle était consciente que des personnes pourraient toujours être portées disparues. Le service de police a donc demandé au public de signaler toute disparition.

D’autres évacuations

Un nouvel incendie de forêt a forcé l’évacuation de quelque 80 résidences alors que des centaines d’autres foyers dans la communauté d’Okanagan Falls ont reçu l’ordre de se tenir prêts à fuir.

Le Service des incendies de forêt de Colombie-Britannique a mentionné que le nouveau brasier du côté sud-est du lac Skaha, à l’est d’Okanagan Falls, a été observé dimanche. Il avait déjà ravagé une zone de cinq kilomètres carrés en quelques heures.

Avant la tombée de la nuit, huit pompiers, deux hélicoptères et de la machinerie lourde avaient été déployés sur les lieux pour tenter de contenir ce nouveau foyer d’incendie.

On suspecte que ce nouvel incendie serait d’origine humaine. On recense actuellement plus de 300 feux actifs à travers la Colombie-Britannique, dont 75 qui ont pris naissance depuis vendredi. Plusieurs d’entre eux ont été déclenchés par la foudre.

Selon les autorités, 25 incendies sont considérés comme étant particulièrement menaçants ou visibles. Le feu qui sévit dans les environs d’Okanagan Falls en fait partie, tout comme celui qui a dévasté le village de Lytton.

Le risque d’incendie de forêt est considéré élevé ou extrême dans toute la province et Environnement Canada a mis en garde contre une nouvelle vague de chaleur dans certains secteurs de l’intérieur centre et de l’intérieur sud.

La vague de chaleur annoncée dimanche prévoit des températures de 33 à 38 degrés Celsius le jour et des températures à peine moins élevées la nuit. Une situation qui doit perdurer au moins jusqu’à mercredi.

Selon le Bureau du coroner de Colombie-Britannique, la chaleur aurait possiblement contribué à 719 décès subits, soit trois fois plus que la moyenne, entre la fin juin et le début juillet.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.