Un oiseau aurait volé plus de 13 500 km de l’Alaska à la Tasmanie

CANBERRA, Australie — Une jeune barge rousse pourrait bien avoir établi un record de vol sans interruption pour un oiseau migrateur en parcourant au moins 13 560 kilomètres entre l’Alaska et la Tasmanie, a indiqué un expert vendredi.

Une puce GPS et un minuscule panneau solaire attachés à l’oiseau cet été en Alaska ont permis à une équipe internationale de suivre son premier vol migratoire au-dessus de l’océan Pacifique, a dit Eric Woehler, de l’organisme Birdlife Tasmania. 

L’oiseau avait environ cinq mois quand il est parti de la région du delta Yuko-Kuskokwim, dans le sud-ouest de l’Alaska, le 13 octobre. Il s’est posé 11 jours plus tard à Anson Bay, sur la pointe nord-est de l’île de Tasmanie, selon les données de l’Institut d’ornithologie Max-Plank, en Allemagne.

La recherche n’a pas encore été publiée ou révisée par les pairs.

L’oiseau a tout d’abord volé en direction sud-ouest vers le Japon, puis il a viré au sud-est au-dessus des îles Aléoutiennes, montre une carte publiée par le Centre des oiseaux de rivage Pukoro Miranda, en Nouvelle-Zélande.

L’oiseau volait de nouveau vers le sud-ouest quand il a survolé les régions de Kiribati et de la Nouvelle-Calédonie, puis il a survolé l’Australie avant de se diriger vers l’ouest, vers la Tasmanie, l’État le plus au sud de l’Australie.

Les données satellitaires montrent qu’il a franchi 13 560 kilomètres sans s’arrêter. On estime qu’il a probablement perdu la moitié de son poids corporel pendant son vol.

«Que ce soit par accident, que ce soit parce que cet oiseau s’est perdu ou que ça soit une migration normale pour cette espèce, on ne le sait pas encore», a admis M. Woehler.

Les chercheurs ne savent pas non plus si l’oiseau a volé seul ou s’il faisait partie d’un groupe. On sait toutefois que les oiseaux adultes entament leur migration plus tôt que les oisillons, donc cet individu n’a probablement pas suivi de compagnons plus expérimentés.

Le record Guinness pour la plus longue migration d’un oiseau sans s’arrêter pour se reposer ou pour de la nourriture appartient pour le moment à une autre barge rousse, qui a volé 12 200 kilomètres entre l’Alaska et la Nouvelle-Zélande.

Ce vol a été enregistré en 2020, dans le cadre du même projet de recherche.

Le même oiseau a fracassé son propre record l’année suivante, avec un vol de 13 000 kilomètres, mais la marque n’a pas encore été homologuée par Guinness.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.