Un Ontarien est accusé par le FBI de soutien à Daech

Un homme de l’Ontario a été accusé après la découverte par le FBI d’un présumé stratagème visant à utiliser des campagnes humanitaires en ligne pour collecter des fonds pour l’État islamique en Irak et au Levant.

Le département américain de la Justice a déclaré que l’homme de 34 ans avait été arrêté mercredi par la police canadienne dans le cadre d’une demande d’arrestation provisoire, souvent la première étape du processus d’extradition.

Il fait face à des accusations aux États-Unis, avec trois Américains, pour avoir prétendument conspiré en vue de fournir un soutien matériel à Daech.

Le ministère canadien de la Justice et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) n’ont pas immédiatement répondu aux demandes pour commenter le dossier.

Selon les responsables américains, le Canadien faisait partie d’un groupe de discussion crypté de partisans de Daech sur les réseaux sociaux. Ses membres y parlaient de la publication de liens pour des dons qui semblaient soutenir des causes humanitaires, mais qui étaient en fait destinés à aider les militants de Daech.

Ils allèguent qu’il a créé plusieurs campagnes GoFundMe prétendument pour des causes humanitaires et transféré 20 347 $ US à un compte en cryptomonnaie lié au groupe terroriste.

Les responsables ajoutent qu’un homme derrière l’adresse de cryptomonnaie a discuté de dons pour soutenir les combattants de Daech avec une source confidentielle. Il aurait dit à la source que les descriptions caritatives dans les campagnes de collecte de fonds étaient destinées à tromper les donateurs potentiels.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.