Un pape prêt à démissionner

David Willey est le doyen des correspondants étrangers au Vatican. Depuis 1971, il a accompagné cinq papes partout sur la planète. Que pense-t-il du pape François?

pape-grand
Le pape François (Photo: Massimo Valicchia/Nurphoto/Corbis)

François est un étonnant personnage. Ombrageux du temps où il était archevêque de Buenos Aires, en Argentine, il est devenu un pape souriant, amical, sympathique ! Sa popularité dépasse largement les frontières de l’Église catholique. Pour bien des croyants, et même quelques athées, il incarne l’espoir, la promesse d’une Église moins « tribunal » et plus accueillante.

Mais cette promesse de François est-elle réaliste ? Pour David Willey, correspondant de la BBC au Vatican depuis 1971, le jeune pontificat de ce pape ressemble à un champ de bataille où s’affrontent la modernité et la tradition, la renaissance et le déclin, l’avenir et la fin d’une institution deux fois millénaire.

David Willey est un témoin privilégié de ce moment crucial où se joue peut-être l’avenir de l’Église catholique. Son ouvrage The Promise of Francis : The Man, the Pope, and the Challenge of Change (Simon & Schuster) n’est pas seulement une biographie de Jorge Mario Bergoglio, devenu François. Avec des anecdotes et des détails révélateurs, c’est toute une mise en perspective des enjeux du pontificat de François que l’auteur nous offre. Il nous annonce même que ce pape pourrait démissionner et retourner en Argentine.

david-willey
David Willey (Photo: William Gray Harris)

Croyez-vous que les cardinaux étaient conscients du choix qu’ils faisaient en votant pour Bergoglio en mars 2013 ?

Je crois que c’était un choix délibéré. L’Église était alors dans une situation chaotique ; il y avait le scandale des prêtres pédophiles, les histoires de la banque du Vatican, la crise des vocations. C’était un moment de grand désarroi. Alors, en un sens, les cardinaux avaient peut-être une certaine idée du personnage qu’ils avaient élu. Mais ils n’avaient certainement pas prévu l’ampleur de la tempête qui allait frapper l’Église !

Des cardinaux m’ont dit qu’on avait voté massivement pour lui. L’un d’eux a même parlé d’« unanimité »… Tous ont dit qu’ils avaient opté pour le changement. Mais avaient-ils compris qu’ils votaient pour un étranger au Vatican ?

En refusant dès le début de prendre les appartements pontificaux, François a bien fait savoir qu’il était un outsider. Il a préféré établir son quartier général et son appartement à l’ombre de la basilique Saint-Pierre, à l’auberge Sainte-Marthe, où logent ceux qui sont de passage au Vatican. C’est un symbole important, cette séparation physique qu’il impose entre lui, ses conseillers et la curie, le gouvernement de l’Église.

Les tensions qu’on a vues au synode sur la famille, en octobre, illustrent à quel point le pape n’est pas sur la même longueur d’onde que certains autres leaders de l’Église.

Il y a des catholiques qui trouvent que François va trop loin, qu’il est en train de désacraliser ou banaliser la fonction de pape. François vous répondrait qu’il ne désacralise en rien la papauté. C’est un homme pieux qui prie beaucoup, qui offre quotidiennement des homélies sur des questions religieuses. Et c’est un homme qui est demeuré branché sur la vie quotidienne. En Argentine, il menait une vie simple, il utilisait les transports en commun, il était très près des gens ordinaires.

Il a une pensée originale ! C’est un jésuite. Il favorise une profonde réflexion plutôt que des décisions hâtives. Surtout, il privilégie une approche humaine, sans juger ceux qui transgressent les règles établies, contrairement à ses prédécesseurs. Car François est un pape conciliant, il veut garder les gens dans l’Église plutôt que de les exclure.

Après l’élection de François, je suis allé dans les bidonvilles de Buenos Aires pour voir si les relations publiques du Vatican n’avaient pas mis en scène un personnage fictif, Bergoglio le pape des pauvres. Plein de gens m’ont parlé de lui avec une affection sincère et surprenante. J’ai compris que François ne ressemble en rien aux papes qui l’ont précédé.

François s’exprime comme aucun pape avant lui, de manière très colorée et vivante. Avec des idées simples que tous comprennent et qu’il peut marteler. Et il ne se gêne pas pour critiquer vertement devant tout le monde des leaders de l’Église : il leur a dit qu’ils étaient des hypocrites, qu’ils faisaient dans le commérage. Il utilise un langage que nous n’avions jamais entendu au Vatican, où on est habitué à un langage pompeux, où on cache ses véritables intentions dans de longues phrases. Lui garde les gens assis sur le bout de leur chaise. C’est très excitant de le voir faire au Vatican !

Ce qui explique pourquoi certains membres de l’Église se passeraient de François ! Il y a quelques semaines, des pétitions pas très bienveillantes à son endroit circulaient. L’une d’elles supplie même François de ne pas ouvrir la porte aux catholiques divorcés et remariés. Plus de 800 000 personnes l’ont signée, dont bon nombre de cardinaux et d’évêques.

On vit à l’époque des médias sociaux, qui permettent de s’exprimer plus facilement. Cette pétition est appuyée par des catholiques traditionalistes qui ont peur que François change les enseignements de l’Église. Mais il y a aussi des millions de catholiques divorcés et remariés qui souhaitent des changements, qui espèrent que François trouvera une manière de leur redonner leur place dans l’Église.

Aucune décision n’a encore été prise. Mais je crois que les gens seront surpris par ce que François prépare. Il veut se montrer accueillant envers ceux qui ont vécu un divorce. Il veut qu’ils puissent choisir de continuer leur vie avec un nouveau partenaire s’ils le désirent et, dans tous les cas, qu’ils ne se sentent pas rejetés. C’est un changement radical dans l’attitude de l’Église. Il sait que si l’Église ne change pas d’attitude — et je ne parle pas de changer l’enseignement de l’Église, mais bien de changer d’attitude —, ce sera la fin.

Il aura bientôt 80 ans. Le temps presse.

Compte tenu de tout ce que les cardinaux savent aujourd’hui, est-ce qu’ils voteraient encore pour ce déroutant François ?

Je crois qu’ils voteraient autrement. Il faudra surveiller le prochain conclave. Ce sera la mère de tous les conclaves ! Le choix du successeur de François sera critique pour l’avenir de l’Église. Si les cardinaux choisissent de revenir en arrière, le déclin de l’Église se poursuivra. Cependant, s’ils poursuivent avec un pape dans la lignée de François, on pourra assister à des changements radicaux nécessaires à la survie de l’Église catholique.

*

Les Jésuites et le discernement

François est le premier jésuite à devenir pape. En principe, les Jésuites ne doivent pas rechercher de telles fonctions. Mais dans des cas exceptionnels, après en avoir discuté avec les autorités de leur communauté, ils peuvent, par exemple, devenir évêques ou archevêques.

On dit que les Jésuites représentent l’élite de l’Église catholique. Ce sont des intellectuels rigoureux et ils ont fondé des établissements d’enseignement réputés. Ils pratiquent le discernement, qui favorise la réflexion profonde plutôt que les décisions impulsives. Ils font souvent allusion aux exercices spirituels de saint Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus, qui utilisait ce terme pour parler de l’art de faire des choix conformes à l’Évangile.

*

Les chantiers de François

Printemps-été 2013

• Commission d’enquête sur les finances du Vatican (dans lesquelles on a découvert beaucoup de confusion et quelques scandales).

• Groupe de sept cardinaux pour aider à planifier une réforme de la curie romaine (le gouvernement de l’Église).

• Commission pour réformer l’Institut pour les œuvres de religion, la banque du Vatican.

Automne 2013

• Sondage à l’échelle de la planète catholique pour comprendre ce que les fidèles pensent de la famille aujourd’hui.

Octobre 2014 et 2015

• Deux synodes sur le thème de la famille en moins d’un an ; ceux-ci ont révélé de profondes divergences au sein de l’élite catholique.

Les commentaires sont fermés.

Bien content de connaitre un (PRÊTE) dans ma parroise un Jésuite Père Francois vraiment sympathique et Joyeux

Salut à tout le monde,je suis certain que le pape François marque le ton pour ne pas dire un repère pour le vatican après St Augustin et ceci en tout:Logique-Bon sens-Raisonnement et ne se lance pas ds des foutaises ou conneries et même alogiques qu’avait donné à la planète le vatican avec son Credo (La BIble) qui a fait tant de torts et d’hommeries sur la planète en commençant par Galileo Galilei dit Galilé (Italien) sans oublier l’autorisation d’un pape au 17e siècle à la France pour LA TRAITE NÉGRIÈRE pour arriver jusqu’aujourd’hui avec l’EMPRISE PSYCHOLOGIQUE de l’église catholique sur les êtres humains pour ne pas dire le vatican ds toute son acuité; ceci étant dit le pape François issu d’un pays pauvre ou du sud
a bien saisi toutes ces nuances au sein du vatican veut tout simplement rectifier la barre à savoir: le vatican ne doit être plus LE TRIBUNAL en amont et
en aval de manière jurisprudentielle sa déclaration sur ADAM et ÈVE, L’ENFER et autres en 2014.
Par ailleurs,tout ce qu’il a avancé ou posé comme gestes concrets pour se démarquer de la réalité alogique du vatican ne devrait pas être étonant pour
les cardinaux orthodoxes qui croient encore que la PIERRE PHILOSOPHALE existe donc c’est normal en tant que nouveau venu et rationnel voyant la
dérive du vatican a pris un virage à 360 degré et n’a pas peur des conséquences qui peuvent en découler plus particulièrement SA DÉMISSION qui ne
sera qu’un simple fait divers ds les tourments actuels ou contextuels de la planète parce que la majorité des êtres humains deviennent plus intelligents
et savent distinguer l’authentique de l’apocryphe maintenant la grande question est de savoir: est ce que les portes du vatican seront grandes ouvertes
pour les médias après cette probable démission du pape François?

À mon humble avis il est le seul en tant que pape effectif au vatican qui n’a pas été et n’est pas imbibé du saint esprit et qui débite des idioties sous toutes ses formes ,ces dernières ont engendré des extra-terrestres avec leur credo à la lettre et à l’esprit d’ou tout le monde est menacé et même l’impossible est possible ds cette histoire planétaire ou chaque pays érige une grande barrière pour se protéger contre le potentiel inconnu donc dérives continentales sous d’autres formes.

Mrs les cardinaux du vatican faiseurs de papes depuis 5e siècle jusqu’à maintenant la question épineuse pour vous: À QUI LA FAUTE?PENSEZ-Y!
à l’éventuelle démission du pape Francois ou sa mort prématurée car il a touché à un cable de haute tension ou la tradition ce qui est contraire au dogmatisme du vatican;toutefois je vous refère à votre credo: NE SOYEZ PAS PAR QUI LE SCANDALE ARRIVE car les effets pervers sont à vos portes
il ne faut pas être déconnecté avec la RÉALITÉ CONTEXTUELLE PLANÉTAIRE.Somme toute, je vous laisse avec ce dicton de BLAISE PASCAL:
L’homme c’est un roseau, mais un roseau pensant le plus faible de la nature,il ne faut pas que l’univers entier s’arme contre lui pour l’écraser: une goutte d’eau, une vapeur suffit à le tuer.

Le Pape François ne doit pas démissionner, mais les Cardinaux trop vieux et conservateurs doivent se retirer le plus tôt possible.

Espérons que le pape François, avec l’aide de Jésus, saura réformer l’Église Universelle (Catholicos) en une Église de coeur plutôt que celle actuelle qui ressemble plutôt en une Église de Façade, de Lois et de Politique.

Bonjours a tous, je precise ma pensée au sujet de notre Saint Pere le Pape Francois , c`est un grand Homme que j`adore pour son humanité et sa
grande sagesse . Il est franc et très spirituel . merci a ce grand Pape….que dieux soit toujours avec lui…….Laurier Hébert Drummond-ville

Prions pour notre cher Pape, que l’Esprit Saint continue à le guider et à l’éclairer, que Jésus,son Seigneur, son Maître, son Frère et Ami reste à ses côtés. Nous t’aimons, nous te soutenons, sois courageux et reste toi même, le Seigneur est avec toi. Que notre Maman du ciel le protège ainsi que son Époux Saint Joseph, protecteur de l’Église. J’invoque St Michel Archange et tous les anges pour qu’ils viennent combattre les mauvais esprits afin que l’Évangile du Christ soit enseigné et respecté à la lumière de l’Esprit Saint.

Le pape a raison de qualifier les cardinaux d’Hypocrite. Je viens de lire Les espions du Vatican et suis en train de lire Les Héritiers de LImpérialisme romain , qui donne raison au pape François. Avec toutes les menaces, les assassinats, les génocides, les guerres, les tortures, le vol des terres, de l’or, des biens des populations qui ont perduré pendant des siècles, les prélats du Vatican sont une des plus importantes organisations criminelles sur la planète. Oh! j’ai oublié les jeunes filles comme filles de joies, les femmes enceintes délaissées et les milliers de jeunes garçons agressés par les ecclésiastiques dont le Vatican a toujours voulu étouffé toutes ces `affaires chrétiennes`. Je ne crois pas que Jésus ait prêché ces choses. HONTE au Vatican. Une réforme importante s’impose

La réforme n’est plus possible. La corruption y est trop imprégnée, trop vaste, trop forte. La seule issue pour cette institution réside dans sa disparition. Pareille situation s’est déjà réalisée avec la destruction du temple et de la ville de Jérusalem en l’an 70. Le livre de la Révélation a prophétisé pour ce genre de corruption un sort autre qu’une réforme (Rév. 18, v.16) et pas mal plus juste aussi.
Je vous suggère de voir sur Youtub le vidéo intitulé « Nous marchons par la foi non par la vue ».
Ce qui est arrivé à la Jérusalem du premier siècle nous donne un avant-goût de ce qui attend les religions modernes qui ont pris le chemin du judaïsme au temps des premiers chrétiens. Ils n’étaient plus réformables. Pareillement aujourd’hui ! Et ce n’est pas un homme, fut-il pape, qui va réformer l’institution catholique. Elle s’est beaucoup trop enfoncée dans la fausse religion, dans le mensonge, dans l’hypocrisie, dans le vice. Jésus a qualifié ce genre de religion productrice de FRUITS POURRIS (Matthieu 12:33)

« Pareille situation s’est déjà réalisée avec la destruction du temple et de la ville de Jérusalem en l’an 70. »

Une situation identique s’est déjà produite alors que l’Église catholique n’existait pas?

Vous faites donc un parallèle (vraiment pas clair), entre une autre religion et le catholicisme d’aujourd’hui?

J’ai 75 ans, je suis né au Canada dans une famille bien catholique, cependant, mes rencontres avec les représentants de l’église, les prêtres,
m’ont tellement écoeuré et dégouté…qu’à l’âge de 17 ans, j’ai complètement coupé tous mes liens avec cette institution malade et néfaste à tout point de vue…!
Je n’ai jamais regretté ce revirement global…
Cependant, je ne dis pas que Celle-ci ne peut pas retomber sur leur pieds, mais je ne crois pas avoir suffisamment de temps à vivre pour pouvoir enfin me rallier à cette religion qui m’a tellement déçu.

Votre commentaire en dit long sur les « hommeries » de cette institution. Quand Jésus demanda : « Quel est donc l’esclave fidèle et avisé que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner leur nourriture en temps voulu? », il n’a pas répondu lui-même à cette question. Il a donc laissé aux gens sincères le soin chercher et de trouver cet esclave ou cette organisation fidèle et avisée. Car, avait dit Jésus, beaucoup de faux prophètes et de faux Christs et de faux enseignants se lèveraient pour égarer le plus de gens possible avant la fin de ce vieux système de choses (Matthieu 24, v.5) Au fil du temps, ces faux se sont levés les uns après les autres et, comme on dit souvent, ils ont pris le plancher, ils ont pris toute la place.
Ne restonspas accrochés aux déceptions que causent les faussaires. Le vrai christianisme originel n’est pas où le clament les fausses religions. Il a toujours existé mais en minoritaire. Aujourd’hui encore, il est là où peu de gens le trouvent. Cherchez et vous le trouverez car, a dit Jésus juste avant de monter au ciel, « je suis avec vous tous les jours jusqu’à l’achèvement du système de choses » (Matthieu 28, v. 20). Ce furent là ses dernières paroles. Pourquoi ? Parce que le christianisme des origines n’allait jamais disparaître, quelques soient les mirages, le faste et les prétentions de ceux qui se prétendraient être les représentants de son royaume ou les serviteurs fidèles et avisés désignés pour donner la nourriture
spirituelle aux domestiques.
Vous et moi avons compris que si Jésus revenait sur terre demain, les chances qu’il aille à Rome pour y rencontrer cet esclave fidèle et avisé seraient non seulement minces, mais franchement nulles. Toutefois nous, on peut certainement trouver cet esclave fidèle en pleine activité ailleurs sur la terre car il existe vraiment.

Toutes mes félicitations au Pape François, enfin un pape qui évolue avec le monde entier. L’Église bénéficierait du retour de plusieurs couples et c’est ce qui sauverait notre religion et nos églises alors que maintenant elles sont vendues en condo.

Ça commençait être temps qu’il arrive François pour dire les vrais choses, en espérant que l’on ne le force pas à démissionner, ni à l’empoisonner et ni à le rendre malade le forçant à démissionner.

Une façon facile, rapide, efficace et vraie d’entrer en relation avec une autre personne , peu importe sa croyance religieuse. Demandez-lui: « que penses-tu du Pape François ». Le dialogue est engagé à coup sûr. François ne laisse personne indifférent.

Oh! Quelle chance si le Pape François arrive à désacraliser la papauté pour laisser grande la visibilité de Jésus. Alors il aura reconquis la grandeur de la papauté qui est celle d’un Pontife c’est à dire un pont qui nous conduit à Jésus. Si le Pape François peut nous aider à rencontrer Jésus dans toute son ampleur et sa grandeur de salut, il aura jouer bien son rôle. Il nous aura permis d’adorer, avec Lui, le seul Adorable. Si on vient au Vatican pour venir voir le pape dans sa grandeur et son confort et non pas celui que Jésus a institué pour rassembler autour de Lui (du Christ) les enfants de Dieu dispersé pour qu’il leur apprenne à être des véritables « adorateurs en esprit et en vérité », alors il n’aura pas bien rempli sa mission.Comme Marie, la grandeur de sa maternité n’est pas dans le fait d’avoir mis au monde l’Enfant Jésus, mais surtout d’avoir porté le Verbe de Dieu en elle et de le donner au monde. On ne s’étonne guerre que Marie soit toujours celle plus que toutes les autres créatures à nous montrer le vrai visage de Jésus.

Bons articles et bons condensés, concis, cernant l’idée du sujet en quelques paragraphes.

Bravo et merci

La vie a des moments de réflexions… Je crois qu’on ne peut rien trouver de plus consolent,quand on est devenu un homme,qu’un reflet de son enfance dans les yeux d’un ancien garçon . Le Pape François a évolué comprenant la vie d’aujourd’hui. Merci.

C’est un homme intelligent, alors je ne comprends pas pourquoi il croit à ces mythes qui n’ont plus leur place au 21e siècle.

Le pape est le pape et maintient la doctrine, toujours aussi nulle concernant l’avortement, l’homosexualité, la fin de vie, le rôle de la femme dans l’Église…
Mais il ressemble de plus en plus, par les gestes médiatiques qu’il pose, au Dalaï-Lama.

Une lecture attentive des évangiles, ils nous apprennent que la sainte famille était composée d’une jeune adolescente Marie enceinte qui a mariée Joseph un homme âgé et divorcé ayant eu des enfants avec sa première épouse. Aussi l’évangile nous parle de ses demi-frères. Alors je comprend mal pourquoi l’église glorifie la sainte famille et rejette aujourd’hui les familles divorcées remariés comme la sainte famille.

Je serais le plus surpris si mon article était approuvé car l’église n’aime pas dire ces vérités qu’elle a toujours sue cacher même si nous retrouvons tout ces info. dans les évangiles.

Trop peu trop tard. Cette institution millénaire est en chute libre. La moyenne de son clergé dépasse maintenant les soixante-dix-ans. Ses églises sont désaffectées dans une proportion alarmante. Les hauts personnages de sa hiérarchie sont profondément divisés sur le plan doctrinal et moral. Ses fidèles sont plus séduits par la richesse de cette institution que par ses enseignements lesquels, de toute façon, sont fort éloignés des enseignements bibliques.
Cette institution vit ses derniers jours. Inutile de se bander les yeux. Elle n’échappera pas au jugement qui lui est réservé et lui a été prophétisé en Apocalypse 17, v. 16 où ils est écrit qu’elle finira son parcours dévastée et nue, dévorée et brûlée.

Ce pape est guide par l,Esprit Saint, j,en ai la ferme certitude/ C,est comme si le Christ se reincarnait a nouveau.
Ces grands de la terre qui vive la loi mais non l,Esprit de la loi. Il l,a bien dit qu,Il serait revele aux petits (dans le sens figure du terme). Il est plu facile a un chameau d,entrer de passer par une aiguile qu,a un riche d,entrer dans la demeure de Dieu. Je prie qu, on garde ce pape, revelation pour le 21e siecle; on en a besoin.

Souhaitons que ce Pape continue sa mission de redonner à l’Eglise l’image tracée par Jésus lors de son passage sur terre. Un message de bonté, de pardon et surtout d’amour. Que Dieu le guide pour mener à bien cette mission malgré les idées biaisées des anciens assoiffés de pouvoir , Ces orgueilleux,ces imbus de leur statut qui abusent de leur autorité pour dominer les croyants ….nous sommes tous égaux devant Dieu ,qu’on soit homme ou femme(plusieurs l’ont malheureusement oublié…).Je prie pour que ce Pape continue à réformer cette Église gravement malade.

Ce Pape est un être exceptionnel. Malheureusement, il est trop âgé pour mener à bien une réforme et il y a trop de résistance. Je crois que Jésus était un homme (et non pas pas un Dieu) plus intelligent que la moyenne et qui a voulu changer la mentalité des humains. Il a réussi. Mais ce qui a suivi a été détérioré par l’homme et ses niaiseries. Quand on se réfère à toute l’histoire des papes… de père en fils… et toutes les persécutions envers les femmes, les prêtres pédophiles, toutes les restrictions inutiles, les personnes divorcées justement, l’avortement … Finalement, si on s’en tenait aux enseignements de Jésus, pleins de gros bon sens, on ne s’en porterait que mieux.

Si l’église catholique n’évolue pas elle mourra. Je pense qu’il n’y a pas d’avenir sans ouverture à l’autre avec ses différences. Je ne comprends pas l’obstination de plusieurs de ses membres.

Ce qu’on retrouve dans cet article décrit bien ce qu’on retrouve dans le livre « François parmi les loups ».

Je pense que cest le temps de Dieu’ les prêtres et évêques traditionnalistes que je connais, sortent avec plus de 5 chrétiennes et personne ne les esclus . Dans ma paroisse cest grave si ta fille se marie avec un de l’autre religion que catholique tu dois fuir la maison si tu goutes meme de la nourriture tu es escominie…trop dhypocrisie.ceux qui se font passer par les saints sont les premiers a engrosser les femmes et les abandonnéed Après intimidations…j’ai vraiment le desir de parler ai pape.

Les plus populaires