Du grabuge en marge de la grande marche à Montréal entraîne deux arrestations

MONTRÉAL — Une petite manifestation en marge de la grande marche pour le climat a dérapé, en fin de journée vendredi, forçant le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) à intervenir et à procéder à deux arrestations.

D’après ce que rapporte l’agent Manuel Couture, porte-parole du SPVM, un petit groupe de personnes s’est rassemblé vers 16h30 dans un parc adjacent au Square Victoria. Sur place, ils ont érigé une structure de bois qu’ils ont installée dans la rue du Square Victoria avant d’y mettre le feu un peu avant 19 h 00.

Les manifestants se seraient ensuite mis en marche sur la rue Saint-Antoine, en direction est, et c’est à ce moment-là que les policiers ont décidé d’intervenir.

«Des pièces pyrotechniques ont été lancées dans les airs et des objets ont été lancés en direction des policiers, décrit le porte-parole du SPVM. Les policiers ont dû utiliser des irritants chimiques afin de disperser la foule.»

Toujours selon la police, plusieurs méfaits auraient été commis, dont des graffitis et des vitrines fracassées.

Deux personnes auraient été arrêtées et pourraient devoir faire face à des accusations d’entrave et de voies de fait.

Comme plusieurs manifestants ont fui les lieux vers les stations de métro et le Palais des congrès, l’accès à la station de la Place-d’Armes a été temporairement fermé.

Les plus populaires