Le gouvernement annonce que le Canada accueillera 46 000 réfugiés

MONTRÉAL — Le ministre de l’Immigration, Marco Mendicino, a annoncé en conférence de presse un plan pour accélérer le processus d’application et augmenter le nombre de réfugiés admis au pays.

Cette année, le pays accueillera 45 000 réfugiés, une augmentation considérable par rapport aux 23 500 prévus.

Plus de 40 000 personnes protégées et leur famille habitent au Canada en attendant de devenir résidents permanents. Jusqu’à ce jour, cette année, 17 900 personnes se sont fait octroyer ce statut.

Le Canada a accueilli plus de 30 000 réfugiés en 2019 et plus de 9000 l’an dernier, en plein cœur de la pandémie.

«La contribution des réfugiés au pays est une des raisons pourquoi le Canada rayonne autant, a affirmé M. Mendicino. Nous avons vu les réfugiés redonner à leur nouvelle communauté et à leur pays, même pendant la pandémie.»

En plus de cette annonce, le ministre a aussi annoncé deux nouvelles initiatives, à l’aube de la Journée mondiale des réfugiés, dimanche. 

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada a expliqué que le renforcement du Pilote sur la voie d’accès à la mobilité économique (PVAME), un programme lancé en 2018, permettra de «renverser le stéréotype» qui identifie seulement les réfugiés comme des «victimes».

Le PVAME reconnaît le talent et les habiletés des réfugiés en les accueillant à travers des volets d’immigration économique. Quelque 500 nouvelles personnes pourront appliquer à ce projet, prolongé pour deux ans par le gouvernement.

Vendredi, M. Mendicino a annoncé de nouvelles mesures pour améliorer ce projet, dont l’élimination de frais et l’accélération du processus d’application pour le statut de résident permanent.

«Des gens de partout à travers le monde ont cherché refuge au Canada, des gens qui ont commencé le prochain chapitre de leur vie ici», a exprimé le ministre.

M. Mendicino a aussi annoncé plus de soutien pour les programmes de parrainage pour les réfugiés en investissant 3 millions $ sur deux ans dans neuf organisations au pays.

Le pays deviendra aussi le deuxième à présider d’un événement du Cadre global de protection et de solutions régionales pour l’Amérique centrale et le Mexique, qui aura lieu en juillet. Le gouvernement canadien y traitera de la protection et de l’autonomisation des femmes et filles réfugiées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.