Un policier de Columbus congédié pour avoir abattu un homme noir non armé

COLUMBUS, Ohio — Un policier blanc de l’Ohio a été congédié lundi après que des images de sa caméra corporelle l’ont montré en train de tirer sur un homme noir tenant un téléphone portable, puis refusant de lui prodiguer les premiers soins pendant plusieurs minutes. L’homme en question, Andre Hill, 47 ans, a succombé à ses blessures.

Le policier de Columbus Adam Coy a été congédié quelques heures après une audience disciplinaire, a déclaré Brian Steel, vice-président du syndicat de police local, à l’Associated Press. 

Adam Coy fait également l’objet d’une enquête criminelle pour la fusillade de la semaine dernière.

Le directeur de la sécurité de Columbus, Ned Pettus Jr., a présidé une audience pour déterminer si les mesures prises par l’agent Coy dans les instants avant et après la fusillade ayant coûté la vie d’Andre Hill, mardi dernier, étaient justifiées.

Des membres du syndicat des policiers ont assisté à l’audience au nom de l’agent Coy, qui n’était pas présent, selon un communiqué du bureau de M. Pettus.

La veille de Noël, le chef de la police de Colombus, Thomas Quinlan, avait fait une déclaration vidéo dans laquelle il affirmait en avoir vu suffisamment pour recommander le licenciement de l’agent Coy.

«Nous avons un officier qui a violé son serment de se conformer aux règles et politiques de la division de police de Columbus», a-t-il déclaré. «Et les conséquences de cette violation sont si grandes qu’elles nécessitent une action immédiate. Cette violation a coûté la vie à un innocent.»

Adam Coy et un autre policier ont répondu dans la nuit de mardi à l’appel d’un résident à propos d’une voiture devant sa maison qui lui paraissait suspecte. Selon le maire Andrew Ginther, on ne sait pas encore à ce stade si cette voiture avait quelque chose à voir avec Andre Hill.

Des images de la caméra corporelle du policier ont montré M. Hill sortant d’un garage et tenant un téléphone cellulaire dans sa main gauche quelques secondes avant d’être mortellement abattu par l’agent Coy. Il n’y a pas de son parce que l’agent n’avait pas activé sa caméra; une fonction automatique de sauvegarde a capturé la prise de vue sans audio.

Une enquête est également en cours sur les autres agents qui ont répondu à l’appel. Selon M. Quinlan, les autres policiers semblent également avoir omis d’activer leurs caméras corporelles ou de porter secours à M. Hill. 

– Par Farnoush Amiri, The Associated Press

Laisser un commentaire