Un policier de Gatineau est accusé de harcèlement criminel et d’entrave à la justice

GATINEAU, Qc — Un policier de Gatineau est formellement accusé de harcèlement criminel, de communications harassantes et d’entrave à la justice.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a indiqué qu’une dénonciation avait été signée vendredi et qu’elle comportait ces trois chefs d’accusation.

La comparution de l’accusé est prévue le 15 janvier.

Le policier avait été arrêté le 1er octobre dernier par la Division des normes professionnelles et des affaires internes (DNPAI) du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Le nom du policier arrêté n’est pas divulgué afin de protéger l’identité de la victime, a rappelé le SPVG.

Dans le communiqué publié en octobre au lendemain de son arrestation, le SPVG indiquait que le policier avait été rencontré une première fois une semaine auparavant «afin qu’il cesse ses agissements».

Informée que les agissements se poursuivaient, la DNPAI a décidé de procéder immédiatement à l’arrestation de l’homme, peut-on y lire.

Le policier, qui compte plus de 15 ans d’ancienneté au SPVG, avait alors été remis en liberté avec promesse et conditions. Il lui était notamment interdit de communiquer avec la victime ou la famille de la victime, ou de se présenter à son domicile ou à son travail.

Laisser un commentaire