Un policier de la GRC à T.-N.-L. fait face à plusieurs chefs d’accusation

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — La «police des polices» à Terre-Neuve-et-Labrador a porté des accusations contre un policier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) relativement à plusieurs infractions, dont celle de possession d’une «substance désignée» en vertu de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

L’Équipe d’intervention en cas d’incident grave indique dans un communiqué que le policier travaille à Corner Brook, dans l’ouest de l’île de Terre-Neuve.

L’agence de surveillance indique qu’elle a amorcé son enquête à la demande de la GRC. Le directeur de l’Équipe d’intervention, Mike King, a précisé que son agence avait arrêté le policier pour possession d’une substance désignée, utilisation non autorisée d’un ordinateur et abus de confiance.

M. King indique que l’enquête se poursuit. 

L’Équipe d’intervention en cas d’incident grave a officiellement commencé ses travaux en juillet dernier, avec pour mandat d’enquêter sur les cas graves impliquant des policiers et liés à des questions telles que la mort, les blessures, les infractions sexuelles et la violence domestique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.