Un policier de la SQ est accusé d’agression sexuelle sur un mineur

Un policier de la Sûreté du Québec (SQ) a comparu mercredi au palais de justice de Saint-Hyacinthe sous divers chefs d’accusation à caractère sexuel.   

Pierre Boies, 57 ans, devra répondre à des accusations d’agression sexuelle, d’incitation à des contacts sexuels, de contacts sexuels avec un mineur de moins de 16 ans, de leurre et de possession de pornographie juvénile.   

Les enquêteurs du Service des enquêtes internes de la Sûreté du Québec ont procédé à l’arrestation du policier mardi.

Selon la SQ, les infractions auraient eu lieu entre juin 2019 et le 29 octobre dernier.   

Les actes reprochés ne se seraient pas produits quand il était en fonction et le policier aurait contacté sa victime via les réseaux sociaux en utilisant sa véritable identité.   

«L’enquête démontre qu’il aurait également contacté des adolescents de différentes régions par l’entremise des réseaux sociaux», peut-on lire dans un communiqué de presse de la SQ. 

La Sûreté du Québec a précisé que c’est la seconde fois que le policier est arrêté concernant des délits à caractère sexuel.  

Selon la SQ, Pierre Boies «avait été arrêté le 21 décembre 2019 concernant une autre victime et cette plainte fait actuellement l’objet d’une évaluation de la part du Directeur des poursuites criminelles et pénales ».  

Le policier Pierre Boies est suspendu depuis décembre 2019.  

La SQ invite quiconque qui aurait de l’information concernant Pierre Boies à communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec.

Laisser un commentaire