Un port ukrainien est attaqué pour la quatrième fois en cinq jours

KYIV, Ukraine — La Russie a attaqué la ville portuaire ukrainienne d’Izmail pour la quatrième fois en cinq jours, ont dénoncé jeudi des responsables ukrainiens, dans ce qui est devenu une campagne soutenue visant à cibler la capacité de l’Ukraine à exporter des céréales.

La zone portuaire du Danube a été attaquée par des drones Shahed visant les infrastructures civiles et portuaires, a révélé le gouverneur de la région d’Odessa, Oleh Kiper. Un chauffeur de camion a été blessé et des silos à grains ont été endommagés.

Les procureurs ukrainiens chargés des crimes de guerre ont inspecté les débris sur les lieux, à proximité des infrastructures portuaires, jeudi, selon un communiqué du bureau du procureur ukrainien.

L’armée ukrainienne a déclaré avoir abattu 25 des 33 drones lancés par la Russie au cours de la nuit, la plupart d’entre eux dans la région d’Odessa, centre d’exportation agricole de l’Ukraine, ainsi que dans le nord de la région de Sumy, selon l’armée.

La Russie a intensifié ses attaques contre les infrastructures d’exportation de céréales de l’Ukraine depuis la mi-juillet, date à laquelle elle s’est retirée d’un accord soutenu par l’ONU qui avait permis l’expédition en toute sécurité des céréales ukrainiennes pendant la guerre.

En Russie, cinq drones ont été abattus dans trois régions au cours de la nuit, dont un qui tentait de frapper Moscou, selon des responsables. Aucune victime n’a été signalée.

L’attaque d’Izmail a eu lieu un jour après qu’un missile russe ait frappé un marché très fréquenté dans la ville de Kostiantynivka, dans l’est de l’Ukraine, à Donetsk, tuant 17 personnes et en blessant au moins 32.

L’attentat a éclipsé une visite de deux jours du secrétaire d’État américain Antony Blinken, dont l’objectif est d’évaluer la contre-offensive menée par l’Ukraine depuis trois mois et d’indiquer que les États-Unis continuent de soutenir la lutte.

Lors de sa visite dans le nord de l’Ukraine jeudi, M. Blinken a rappelé que la mort et la destruction à Kostiantynivka étaient «ce que les Ukrainiens vivent tous les jours».

Si les ports ukrainiens ont été attaqués, les attaques de drones en Crimée, annexée à l’Ukraine par la Russie en 2013, et en Russie même sont devenues de plus en plus fréquentes ces derniers mois. Ces dernières semaines, des drones ont pris Moscou pour cible à plusieurs reprises, certains touchant des bâtiments du centre-ville, d’autres étant abattus à la périphérie de la ville.

Le ministère russe de la Défense a imputé les attaques de la nuit en Russie à l’Ukraine, qui ne s’attribue pas les frappes à l’intérieur de la Russie. Un drone a visé Moscou, mais a été abattu au sud-est de la ville sans faire de dégâts ni de blessés, a déclaré le maire Sergei Sobyanin.

Deux autres drones ont été abattus au-dessus de la région méridionale de Rostov, qui borde l’Ukraine, a déclaré le gouverneur de la région, Vassili Goloubev. Les débris sont tombés dans le centre de Rostov-sur-le-Don, la capitale de la région, endommageant plusieurs voitures et brisant les vitres de trois bâtiments, a indiqué M. Golubev. Une personne a demandé une assistance médicale.

Deux autres drones ont été abattus au-dessus de la région de Briansk, également frontalière de l’Ukraine, a indiqué le gouverneur Alexandre Bogomaz. Les débris du drone ont endommagé une gare et plusieurs voitures.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.