Un porte-avions américain accoste dans le port de Halifax pour renforcer les liens

HALIFAX — Le commandant du dernier-né des porte-avions américains affirme que la venue de son navire dans le port de Halifax est un signe de l’importance de la collaboration entre les alliés dans les opérations navales.

Le capitaine Paul Lanzilotta, le commandant du USS Gerald R. Ford, a raconté que l’imposant navire avait participé à un exercice dans l’Atlantique nord au cours de sa première mission en mer.

Il a indiqué aux journalistes que la première mission du porte-avions avait permis de tester ses capacités fondamentales comme le convoyage de bombes vers le pont principal et de les placer dans les appareils.

«La présence physique du navire [dans le port] démontre les liens que nous avons [avec les alliés occidentaux]», a lancé l’officier.

Pesant plus de 100 000 tonnes, le navire est décrit comme étant le plus gros porte-avions au monde.

Il peut transporter plus de 75 avions. Son équipage s’élève plus de 4500 personnels.

Le navire a participé à divers exercices navals avec des partenaires de l’OTAN, notamment le Canada, l’Espagne, le Danemark, les Pays-Bas et l’Allemagne.

Il s’agissait de la première visite d’un porte-avions américain à Halifax depuis juin 2017 lorsque le Dwight D. Eisenhower s’y était amarré pour célébrer le Jour du Canada. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.