Un premier «bureau des mammifères marins» suivra les activités des baleines, en C.-B.

VICTORIA — La Garde côtière canadienne signalera en temps réel aux navires les observations de baleines grâce à un tout premier «bureau des mammifères marins», créé sur la côte du Pacifique pour protéger les épaulards résidents du Sud, en voie de disparition, et d’autres cétacés.

Pêches et Océans Canada affirme que le nouveau bureau sera doté de personnel 24 heures sur 24 pour informer les navires des activités des épaulards résidents du Sud et d’autres cétacés, comme les baleines à bosse et les baleines grises.

Le ministère fédéral explique qu’il utilisera le radar et des systèmes d’identification automatique modernes, mais aussi les rapports d’observations des navires de la Garde côtière, des phares et des aéronefs de Pêches et Océans, afin de fournir des informations en temps réel sur les mouvements des baleines.

Pêches et Océans affirme que ce tout premier bureau des mammifères marins sera rattaché au centre des Services de communication et de trafic maritimes de la Garde côtière à Sidney, à environ 25 km au nord de Victoria.

Le ministère indique que la création de ce bureau fait partie des efforts d’Ottawa pour protéger les épaulards résidents du Sud et d’autres baleines contre les collisions avec les navires, les enchevêtrements dans les engins de pêche et autres menaces à ces espèces.

Les Services de communication et de trafic maritimes de la Garde côtière assurent la communication pour les navires en détresse et réduit la probabilité de collisions et d’échouages de navires grâce à la surveillance des mouvements du trafic maritime.

«L’épaulard résident du Sud est une icône de notre côte pacifique, et nous voulons que sa population soit protégée — et revivifiée — pour les générations à venir», a indiqué la ministre fédérale des Pêches et des Océans, Bernadette Jordan, aussi responsable de la Garde côtière. 

Laisser un commentaire