Un premier cas de variole simienne dans la population de la Nouvelle-Écosse

HALIFAX — La Nouvelle-Écosse signale son premier cas de variole simienne impliquant un habitant de la province.

Le ministère de la Santé a indiqué mardi que la personne avait contracté le virus lors d’un voyage à l’extérieur de la Nouvelle-Écosse et que ses symptômes étaient apparus à son retour.

Les autorités affirment que la santé publique suit le cas de près et a identifié un contact à faible risque.

Le médecin-hygiéniste en chef, le Dr Robert Strang, a déclaré dans un communiqué que le risque d’exposition de la population reste faible.

La Nouvelle-Écosse dit qu’elle travaille avec le gouvernement fédéral pour recevoir plus d’approvisionnement du vaccin Imvamune, qui aide à se protéger contre le virus.

La province a signalé fin juillet que deux cas de variole simienne avaient été identifiés localement, mais impliquant des personnes qui ne sont pas de la Nouvelle-Écosse.

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.