Un premier cas de variole simienne est signalé en Colombie-Britannique

VANCOUVER — Le Centre pour le contrôle des maladies en Colombie-Britannique signale le premier cas de variole simienne dans cette province, ce qui porte le bilan total au pays à 79 cas.

Le laboratoire du centre a confirmé l’infection chez un résidant de Vancouver, mais il attend une nouvelle confirmation du Laboratoire national de microbiologie.

Le centre indique dans un communiqué que la régie de la santé de «Vancouver Coastal» effectue un suivi de santé publique sur le cas.

Vendredi dernier, le Laboratoire national de microbiologie indiquait que 77 cas de variole simienne avaient été confirmés au Canada: 71 au Québec, cinq en Ontario et un en Alberta.

Cette variole se propage dans le monde depuis le mois de mai, avec plus de 700 cas détectés dans des pays où la maladie virale n’est généralement pas présente, principalement en Europe.

Le Centre pour le contrôle des maladies en Colombie-Britannique rappelle que le virus peut affecter n’importe qui par contact étroit de personne à personne, mais précise que le risque pour le grand public demeure très faible.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.