Un premier décès de la COVID-19 dans les refuges pour itinérants de Toronto

TORONTO — Un premier décès dû à la COVID-19 a été recensé dans le réseau de refuges pour personnes en situation d’itinérance de Toronto.

La médecin hygiéniste en chef de la ville a précisé que l’homme d’une cinquantaine d’années, qui vivait au «refuge de l’école Dixon Hall», était mort à l’hôpital le 8 mai dernier. Selon la Dre Eileen de Villa, le coronavirus était apparu dans ce refuge en avril, mais l’éclosion aurait été étouffée le 5 mai.

La façon dont Toronto s’occupe des sans-abri pendant cette pandémie est devenue une question litigieuse. Des avocats ont récemment intenté une poursuite contre la Ville pour ne pas avoir appliqué dans les refuges les consignes de distanciation physique.

La Ville a réquisitionné des hôtels dans le but de loger pendant la pandémie des personnes en situation d’itinérance.

On a signalé jusqu’à présent 258 cas confirmés de COVID-19 dans les refuges pour sans-abri de la métropole canadienne.