Un premier patient atteint du COVID-19 s’éteint aux États-Unis

WASHINGTON — Une première personne ayant contracté le COVID-19 est morte sur le sol américain, ont confirmé les autorités.

Selon les responsables de la santé publique du comté de Kent, dans l’État de Washington, il s’agit d’un homme âgé de la cinquantaine qui souffrait déjà de problèmes respiratoires. Le patient est mort dans un hôpital de Kirkland, dans la banlieue de Seattle.

L’homme n’avait pas récemment voyagé ou n’avait pas de contact avec une personne déjà infectée.

Les autorités locales ont contredit le président Donald Trump qui avait antérieurement annoncé que la personne décédée était une femme.

Au cours de sa conférence de presse qui s’est déroulée samedi après-midi, M. Trump a aussi indiqué que 22 cas liés au nouveau coronavirus avaient été identifiés aux États-Unis. Il a souligné que d’autres allaient sans doute s’ajouter à cette liste.

Il a aussi précisé que parmi ces 22 cas figuraient quatre patients «très malades», mais que 15 d’entre eux étaient guéris ou étaient sur la voie de la guérison.

Se voulant rassurant, il a dit que les gens bien portants guérissaient «après avoir passé un processus».

M. Trump a exhorté la population à ne pas changer ses routines quotidiennes. Le pays est «très préparé» à faire face à une plus grande propagation.

«Il n’y a pas lieu de paniquer», ajouté le président.

Lui-même affirme qu’il n’a rien changé à son mode de vie. «On parle de 22 personnes à ce moment-ci dans tout notre grand pays. On devrait bien s’en sortir.»

Son vice-président Mike Pence a cherché lui aussi à ne pas jouer à l’alarmiste en affirmant que les risques de propagation aux États-Unis étaient faibles. Il a annoncé l’interdiction des vols en provenance de l’Iran et exhorté ses concitoyens à ne pas voyager dans des pays touchés par le coronavirus comme l’Italie et la Corée du Sud.

M. Trump a dit avoir envisagé d’imposer d’autres restrictions, comme la fermeture de la frontière entre les États-Unis et le Mexique pour enrayer la propagation du coronavirus. «Ce n’est pas une frontière qui semble représenter présentement un gros problème. On se préoccupe de toutes les frontières.»

État d’urgence

Le gouverneur de l’État de Washington Jay Inslee a déclaré l’état d’urgence. Il a ordonné à toutes les agences étatiques d’employer «toutes les ressources nécessaires» pour se préparer et à intervenir en cas de propagation.

Les autorités des trois États de la côte ouest, la Californie, l’Oregon et Washington, s’inquiètent de la propagation du virus après la confirmation de trois cas qui n’ont pas voyagé à l’étranger ou n’ont pas été en contact étroit avec une personne diagnostiquée avec la maladie.

«Nous continuerons de travailler fort afin qu’un jour personne ne puisse mourir du virus», a lancé M. Inslee.

Les plus populaires