Un prêtre marquant, Robert Jolicoeur, est mort jeudi à Sherbrooke à 69 ans

SHERBROOKE, Qc — Une figure marquante du clergé des Cantons-de-l’Est, l’abbé Robert Jolicoeur, s’est éteinte jeudi après-midi au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

Le prêtre qui était âgé de 69 ans souffrait d’un cancer qu’il a combattu avec courage selon un communiqué de l’Archidiocèse de Sherbrooke.

Pendant sa prêtrise qui a débuté en 1976, Robert Jolicoeur s’est illustré par ses talents de communicateur lors des cérémonies dans les deux paroisses où il a été curé. Selon plusieurs témoignages, à lui seul, il parvenait à attirer les fidèles aux messes. 

Il a participé à de nombreuses émissions de télévision, notamment La victoire de l’amour à TVA pendant plusieurs années.

L’abbé Jolicoeur s’est aussi fait remarquer pour des prises de position qui ont contredit celles de l’Église catholique. Il était notamment en faveur de l’aide médicale à mourir et de l’ordination des femmes et il s’opposait au célibat des prêtres.

Il a aussi œuvré auprès d’adolescents en difficultés.

L’Archidiocèse de Sherbrooke devrait communiquer lundi prochain les détails des funérailles de l’abbé Jolicoeur.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Gratitude à toi pour ta vie si bonne et si fructueuse.

Je suis certain que Dieu, s’il existe, te pardonnera ta prise d’opinion en faveur du mariage des prêtres et l’aide médicale à mourir.