Un programme pour dépister plus tôt le cancer du poumon en Colombie-Britannique

VANCOUVER — Le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé lundi un nouveau programme de dépistage du cancer du poumon qui, selon lui, est le premier du genre au Canada visant à diagnostiquer précocement la forme la plus meurtrière de la maladie.

Le premier ministre John Horgan a déclaré que 70 % de tous les cancers du poumon sont diagnostiqués à un stade avancé, mais que le programme qui devrait commencer au printemps 2022 améliorerait les taux de survie.

M. Horgan a indiqué que la population cible comprendrait les gros fumeurs ou ceux qui ont beaucoup fumé dans le passé et ont entre 55 et 74 ans.

Le docteur Kim Chi, chef de la direction de BC Cancer, a souligné que six Britanno-Colombiens meurent chaque jour du cancer du poumon et que la détection précoce ainsi que les programmes de renoncement au tabac sont des éléments clés pour améliorer la situation.

M. Chi a affirmé que la mauvaise qualité de l’air et la pollution de l’air ont été liées à des cancers, y compris le cancer du poumon, de sorte que les incendies de forêt attribuables au changement climatique laissent entrevoir une situation encore plus problématique dans l’avenir.

La fumée des incendies aux États-Unis cause actuellement un ciel brumeux et une mauvaise qualité de l’air dans une grande partie de la Colombie-Britannique et dans certaines régions de l’Alberta.

Laisser un commentaire
Les plus populaires