Un Québécois accusé aux États-Unis pour du trafic de fentanyl sur le dark web

Un Québécois de Saint-Bruno est accusé par les autorités américaines d’importation de fentanyl aux États-Unis par l’entremise du dark web, ce côté méconnu d’internet.

Ces accusations sont inscrites dans une opération de démantèlement d’un réseau de trafic d’opioïdes international qui a été annoncée cette semaine à Washington.

Arden McCann est en emprisonnement préventif au Canada depuis plus tôt cette année. Il avait été arrêté en février par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et fait maintenant l’objet d’une demande d’extradition.

Arden McCann pourrait devoir répondre à quatre chefs d’accusation à Atlanta, dont deux pour avoir comploté en vue d’importer de la drogue aux États-Unis et pour avoir comploté en vue d’effectuer du blanchiment d’argent.

Les autorités affirment qu’au moins une personne serait décédée en Géorgie en décembre 2016 après avoir consommé du fentanyl importé aux États-Unis par M. McCann.

Le dark web est une partie de l’internet hébergée sur un réseau de serveurs cryptés qu’il n’est pas possible d’accéder avec les moteurs de recherche traditionnels. Pour y entrer, un internaute doit utiliser des logiciels spécialisés qui lui permettent de masquer son identité, comme le navigateur Tor.

Mardi, un représentant du département de la Justice des États-Unis avait annoncé que 179 arrestations avaient eu lieu partout dans le monde en lien avec ce réseau de trafic d’opioïdes. Il avait ajouté que Arden McCann était l’un des suspects les plus importants pour la Drug Enforcement Administration (DEA).

«Arden McCann aurait importé du fentanyl et d’autres de ces dérivés au Canada et aux États-Unis en provenance de la Chine, a expliqué l’administrateur par intérim de la DEA, Tim Shea. Plusieurs surdoses mortelles ont été reliées directement à ses drogues.»

Les autorités affirment que M. McCann pouvait importer par moment plus de 10 kg de fentanyl par mois et plus de 300 000 pilules contrefaites de Xanax par mois.

Les forces de l’ordre ont saisi plus de 6,5 millions $ en argent et en cryptomonnaie, en plus de 500 kg de drogues, selon le département de la Justice. Les autorités ont aussi confirmé que ses presses à pilules — dont plus d’une douzaine ont été saisies durant l’opération — ont été utilisées pour fabriquer des tablettes falsifiées.

Arden McCann utilisait plusieurs pseudonymes sur le dark web, dont «Dr. Xanax» et «RCQueen», entre autres.

Plus de 120 arrestations ont eu lieu aux États-Unis, en plus de deux au Canada, 42 en Allemagne, huit aux Pays-Bas, quatre au Royaume-Uni, trois en Australie et une en Suède. Le département de la Justice a indiqué que son enquête poursuivait son cours et que ses enquêteurs travaillaient toujours pour identifier les personnes qui se cachaient derrière certains comptes anonymes du dark web.

Laisser un commentaire
Les plus populaires