Un rapport indique un manque de spécialistes en santé mentale au Nouveau-Brunswick

FREDERICTON — Un nouveau rapport sur la prévention du suicide chez les jeunes et les services de santé mentale au Nouveau-Brunswick réclame la nomination d’un ministre des Enfants et des Jeunes.

Le rapport du bureau du défenseur des enfants, des jeunes et des aînés a été motivé par le décès de Lexi Daken, 16 ans, qui s’est suicidée en février, moins d’une semaine après avoir demandé de l’aide dans un hôpital de Fredericton.

L’avocat Norm Bossé dit que la mémoire de Lexi Daken a donné du pouvoir au rapport, et qu’elle doit maintenant motiver les personnes qui doivent apporter les changements nécessaires.

L’examen a révélé une pénurie chronique de psychologues et de psychiatres dans la province et un manque d’évaluation normalisée du risque de suicide dans les salles d’urgence.

D’autres recommandations incluent la création d’une stratégie provinciale pour les droits des enfants et des jeunes et l’élaboration d’un plan d’action pour la santé mentale des enfants et des jeunes et la prévention du suicide.

Le rapport de 108 pages a été publié mercredi à Fredericton.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.