Un règlement de 12,8 millions $ à Terre-Neuve pour des victimes de sévices sexuels

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — La Cour suprême de Terre-Neuve-et-Labrador a approuvé un règlement relatif à une action collective de 12,8 millions $ pour les victimes de sévices sexuels dans plusieurs établissements provinciaux pour les jeunes de 1973 à 1989.

Le jugement daté du 31 août indique que les sévices ont eu lieu dans trois établissements de Terre-Neuve pour jeunes contrevenants et jeunes pris en charge, qui étaient gérés par le gouvernement provincial, le seul défendeur dans l’affaire.

La décision écrite de la juge en chef adjointe Rosalie McGrath indique que la seule femme plaignante dans l’affaire allègue qu’elle a été agressée sexuellement par trois membres du personnel différents de 1979 à 1982 dans un foyer pour filles.

Mme McGrath dit qu’un plaignant masculin a accusé un prêtre de l’institut pour garçons de Whitbourne de l’avoir emmené dans une cabane, de l’avoir drogué puis de l’avoir agressé sexuellement.

Le document indique qu’un troisième plaignant a déclaré avoir été agressé sexuellement «à plusieurs reprises» par deux gardiens de l’école de Whitbourne en 1974.

Le règlement de 12,8 millions $ comprend 12,5 millions $ pour les demandeurs et les frais d’administration, ainsi que 10 000 $ pour les plaignants et la plaignante et 250 000 $ pour faire connaître l’affaire afin que d’autres puissent se manifester et faire des réclamations pour sévices.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.