Un site a été choisi pour le monument commémoratif de la mission en Afghanistan

OTTAWA — Un lieu a été officiellement approuvé pour le monument national public promis par le gouvernement fédéral pour commémorer la mission canadienne en Afghanistan, cinq ans après la promesse initiale.

La décision de la Commission de la capitale nationale met fin à des années de discussions sur l’emplacement de ce monument commémoratif et ouvre maintenant la voie à sa construction, à l’est du Musée canadien de la guerre, au centre-ville d’Ottawa.

Le monument national est donc distinct du cénotaphe des soldats morts en Afghanistan, qui est situé au Quartier général de la Défense nationale, à Ottawa. Son inauguration le mois dernier dans cette zone extrêmement sécurisée — donc peu accessible au grand public — a suscité une controverse.

Le monument national public avait été promis pour la première fois par le gouvernement conservateur précédent en mai 2014, après la fin de la mission canadienne de 13 ans en Afghanistan. Les travaux de construction devaient être terminés en 2017, mais le calendrier a déraillé parce que le premier emplacement choisi par le gouvernement était difficile d’accès pour d’anciens combattants à mobilité réduite.

Un nouvel emplacement a été proposé tout juste à l’ouest du Musée de la guerre, mais l’institution et son architecte, Raymond Moriyama, s’opposaient à ce site particulier, pour des motifs d’harmonisation.

L’emplacement approuvé aujourd’hui est situé en face du Musée de la guerre et derrière le Monument national de l’Holocauste, inauguré en septembre 2017.