Un souper de Noël communautaire pour les sinistrés en Colombie-Britannique

ÎLE SATURNA, C.-B. — Des sinistrés victimes de la violente tempête de vent qui a ravagé le sud-ouest de la Colombie-Britannique n’ont toujours pas d’électricité depuis jeudi. En guise de solidarité, des citoyens ont pris l’initiative de leur offrir un souper communautaire pour Noël.

Lorna Archer-Quinn a décidé de se joindra aux autres résidents de l’île Saturna, dans la région du Lower Mainland en Colombie-Britannique, pour un souper communautaire chaleureux.

Mme Archer-Quinn, qui vit depuis 12 ans sur l’île, est l’une des nombreuses clientes de BC Hydro toujours sans électricité.

Un groupe de citoyens prépare des repas chauds pour les sinistrés hébergés au centre de loisirs, a-t-elle rapporté. Et ils prévoient le refaire pour Noël.

«Nous sommes terriblement fatigués des grillades sur le barbecue et des repas froids, alors mon mari et moi allons au repas de Noël», a-t-elle confié. Et c’est tellement gentil de la part de ces jeunes de préparer un souper.»

Selon la porte-parole de BC Hydro, Mora Scott, en date de lundi soir, environ 18 000 clients n’avaient toujours pas d’électricité sur l’île de Vancouver et les îles Gulf.

Un communiqué publié par la société d’État mentionne que des équipes de sous-traitants de la côte Atlantique et de l’Alberta sont venues en renfort dans les endroits où la panne perdure.

Selon le document, rétablir le courant dans ces secteurs demeure un défi en raison de l’ampleur des dégâts.

Des vents atteignant 100 km / h se sont abattus sur le sud de la Colombie-Britannique, jeudi, déracinant des arbres et détruisant des lignes électriques, privant d’électricité plus de 600 000 clients.

Lorna Archer-Quinn a qualifié la tempête de «tellement effrayante».

«C’est comme une zone de guerre», observe-t-elle.

L’île compte environ 350 habitants et environ 10 pour cent ont accès à l’électricité, affirme la dame.

Elle ajoute que pendant les premiers jours qui ont suivi la tempête, le réseau téléphonique était aussi en panne. Les résidents ne pouvaient plus communiquer avec le service d’urgence 911. Ce problème a cependant été réglé.

À l’heure actuelle, la plupart des citoyens sont rassemblés au centre communautaire pour se réchauffer, se doucher et recharger leur téléphone cellulaire.

Selon Mora Scott, de BC Hydro, certains résidents de l’île de Vancouver et des îles Gulf pourraient ne pas être rebranchés avant le 26 décembre.

Des centaines de lignes électriques doivent être réparées une à une, des transformateurs doivent être remplacés et de nouveaux poteaux doivent être installés à de nombreux endroits.

D’ici là, Lorna Archer-Quinn rêve d’un miracle de Noël et d’être rebranchée au réseau électrique avant la fin de l’année.