Un suspect est arrêté et libéré dans le dossier de l’agression armée à l’Estérel

MONTRÉAL — La Sûreté du Québec (SQ) a arrêté et libéré dimanche un homme de 53 ans soupçonné de l’agression armée qui a fait un blessé vendredi dans la municipalité de l’Estérel, dans les Laurentides.

Le suspect devait comparaître par visiocomparution au courant de la fin de semaine», a indiqué une porte-parole de la SQ, Laura Hervé. Toutefois l’individu a finalement été libéré avec une promesse de comparaître à une date ultérieure, a indiqué la SQ, dans une mise à jour transmise en fin d’après-midi.

«Suite à l’interrogatoire de cette personne, un dossier a été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales, peut-on lire dans la déclaration de la SQ. L’analyse de la version de l’homme n’a pas permise de porter des accusations pour le moment.»

La SQ a ajouté qu’elle ne formulera aucun autre commentaire «pour ne pas nuire à l’enquête en cours».

Vendredi, vers 12h45, les policiers avaient été appelés à intervenir au sujet d’une agression armée survenue sur le chemin Fridolin-Simard.

Bien que la victime a «subi des blessures importantes (…), fort probablement par arme à feu», celles-ci ne mettent pas sa vie en danger, a précisé Mme Harvey.

Le maire de l’Estérel, Frank Pappas avait indiqué vendredi aux journalistes que la victime se nommait Valeri Tarasenko.

La SQ dit que l’enquête se poursuit «pour tenter de comprendre les causes et les circonstances entourant cet événement».

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.