Un suspect relié aux fusillades des 10 et 11 août à Montréal a été arrêté à Vancouver

MONTRÉAL — Un Montréalais soupçonné d’avoir participé aux fusillades des 10 et 11 août dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, où près de 80 coups de feu avaient été tirés, a été arrêté samedi à Vancouver, a confirmé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Il s’agit du quatrième suspect arrêté en lien avec ces deux événements, après Dardy Lavaud, 18 ans, Robby Valère, 23 ans, et Josué Agnant, 21 ans. Les trois hommes arrêtés précédemment ont comparu au palais de justice de Montréal et sont notamment accusés de deux tentatives de meurtre.

Le nouveau suspect appréhendé, un homme âgé de 20 ans, se cachait en Colombie-Britannique depuis plusieurs jours, a expliqué le SPVM par voie de communiqué. Il sera rapatrié dans la métropole au cours des prochains jours et comparaîtra au palais de justice de Montréal.

Les quatre suspects ont été arrêtés en lien avec deux événements distincts survenus dans un intervalle de 26 heures.

Le premier événement s’est produit le 10 août, vers 22 h 00, quand une femme dans la vingtaine a été prise pour cible par les occupants d’une voiture compacte en tentant de stationner son véhicule. Une trentaine de coups de feu ont été tirés en sa direction, mais elle n’a pas été atteinte et s’en est tirée avec des blessures mineures causées par des bris de vitre.

Le lendemain, vers 23 h 55, quatre suspects ont été aperçus en train de tirer près de 50 coups de feu. Ils ont d’abord ciblé un homme et une femme dans la vingtaine se trouvant devant un restaurant, puis ont tiré en direction d’un employé dans la soixantaine qui marchait dans le stationnement. Seule la femme a été atteinte par des projectiles, mais les policiers ne craignaient pas pour sa vie.

Le SPVM a indiqué que les suspects ont ensuite pris la fuite à bord d’une voiture compacte identique à celle utilisée lors de l’événement de la veille. Ils ont perdu le contrôle du véhicule quelques kilomètres plus loin et la voiture a abouti dans un fossé.

«Je tiens à souligner le travail exemplaire du personnel du SPVM et remercie la collaboration de nos partenaires de la police de Vancouver qui a permis cette nouvelle arrestation s’ajoutant aux trois précédentes», a souligné la directrice par intérim du SPVM, Sophie Roy.

«Je réitère aux Montréalaises et aux Montréalais que nos équipes sont dédiées dans la lutte contre la violence armée et que nous travaillons collectivement sans relâche. Nous ne baisserons jamais les bras», a-t-elle ajouté.

La fin de semaine dernière, le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal ont fait une annonce conjointe qui permettra d’embaucher jusqu’à 450 nouveaux policiers dans la métropole d’ici cinq ans. Il s’agit d’une des mesures prises pour lutter contre la violence armée dans la métropole, au moment où les événements liés aux armes à feu se multiplient.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.