Un système météorologique intense se dirige vers la Colombie-Britannique

VICTORIA — Le ministre des Transports de la Colombie-Britannique a déclaré que les équipes travaillaient sans relâche pour réparer environ 200 sites routiers qui ont été endommagés ou détruits par les ravinements dans l’intérieur et la côte sud de la province, mais les intempéries à venir pourraient aggraver les inondations existantes ou en causer de nouvelles.

Rob Fleming a affirmé que les gens devraient se préparer à deux autres tempêtes qui risquent de frapper la province samedi et mardi après le système qualifié de «rivière atmosphérique» qui a dévasté certaines municipalités où des fournitures essentielles sont livrées par voie aérienne.

«Il y a un risque accru de glissements de terrain qui accompagne cette prévision météorologique et des pannes de courant sont également possibles à cause des vents auxquels nous nous attendons», a déclaré M. Fleming vendredi, ajoutant que toute personne qui n’a pas besoin de voyager devrait prévoir de rester à la maison.

De nouvelles inondations en raison du débordement du fleuve Nooksack dans l’État de Washington risquent de se produire dimanche, a-t-il souligné. Lors de tempêtes précédentes, le fleuve a inondé le secteur de Sumas Prairie à Abbotsford, où des milliers de bêtes sont mortes et des fermes ont été inondées.

«Les informations que nous avons reçues du comté de Whatcom ont indiqué que le système de digue le long du Nooksack a subi des dommages depuis la semaine dernière. Ils travaillent activement à sa réparation. Nous surveillons évidemment cela de très près», a-t-il indiqué.

Certaines routes pourraient être fermées en prévision des conditions météorologiques projetées par Environnement et Changement climatique Canada, a déclaré M. Fleming.

Armel Castellan, météorologue à l’agence, a déclaré qu’une alerte dite de niveau rouge avait été lancée en raison des fortes précipitations attendues à partir du week-end et devant s’intensifier mardi.

Il a affirmé que la fonte des neiges risquait d’augmenter les inondations dans le cadre d’un «danger en cascade» après le déversement par la «rivière atmosphérique» de quantités record de pluie qui ont déjà causé d’importantes coulées de boue dans certaines parties de la Colombie-Britannique.

«Ce sont des moments extraordinaires», a déclaré M. Castellan.

Visite de Trudeau

La ministre de l’Agriculture, Lana Popham, a affirmé qu’elle était ravie de la visite du premier ministre Justin Trudeau vendredi dans la zone inondée d’Abbotsford pour assister à la destruction qui a affecté les moyens de subsistance des agriculteurs.

«Je ne pense pas que vous puissiez comprendre les difficultés auxquelles ces agriculteurs sont confrontés sans vraiment leur parler et il aura donc une très bonne idée des problèmes», a-t-elle déclaré.

«Je pense que sa visite donnera aux agriculteurs l’assurance que le gouvernement fédéral comprend les besoins que nous aurons et la demande que nous présenterons», a-t-elle ajouté.

M. Trudeau et le maire d’Abbotsford, Henry Braun, ont rencontré des membres des équipes de secours vendredi après-midi à l’hôtel de ville d’Abbotsford, où le premier ministre a été informé des efforts de la ville contre les inondations.

M. Trudeau, de même que la ministre fédérale de l’Emploi Carla Qualtrough, le ministre de la Protection civile Bill Blair et le ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique, Mike Farnworth, ont également rencontré des membres des Forces armées canadiennes à Clayburn Village qui aidaient aux efforts pour établir des barricades avec des sacs de sable.

La semaine dernière, les inondations et les coulées de boue ont endommagé et fermé certaines grandes routes provinciales, forcé l’évacuation de la ville de Merritt et causé des dégâts historiques dans la région d’Abbotsford-Chilliwack de la vallée du Fraser, dévastant des maisons, des fermes et du bétail.

Six personnes ont perdu la vie ou sont portées disparues dans les inondations et les glissements de terrain.

Certains évacués d’Abbotsford et de Merritt ont été autorisés à rentrer chez eux plus tôt cette semaine et des responsables de Merritt ont déclaré que d’autres sinistrés de cette ville du sud de l’Intérieur pourraient rentrer chez eux samedi.

Travaux retardés par Trans Mountain

Les travaux de redémarrage d’un oléoduc clé ont été retardés, a indiqué jeudi Trans Mountain, dans un article publié sur son site web.

La société, qui exploite le pipeline Trans Mountain entre la région d’Edmonton et Burnaby, en Colombie-Britannique, a déclaré que les plans de reprise des opérations cette semaine avaient été abandonnés.

«Avec la détérioration continue des conditions météorologiques dans la région dans les prochains jours, Trans Mountain surveille de près la situation pour s’assurer que nos équipes peuvent continuer à progresser en toute sécurité», indique le communiqué.

Un jour plus tôt, la société avait déclaré qu’elle était optimiste quant à la possibilité de redémarrer le pipeline à une capacité réduite d’ici la fin de la semaine, pour acheminer le pétrole brut vers une raffinerie qui est le principal fournisseur de produits d’essence pour le Grand Vancouver.

Le pipeline est resté «en toute sécurité dans un état statique», a indiqué la société, alors que plus de 400 travailleurs et 100 pièces d’équipement ont été affectés à des tâches de réparation.

Un manque de pétrole brut a forcé la raffinerie Parkland à Burnaby à suspendre ses activités jusqu’à la réouverture du pipeline, et la fermeture, ainsi que d’autres problèmes de chaîne d’approvisionnement, ont incité le gouvernement provincial à imposer un rationnement de l’essence pour l’île de Vancouver, la région métropolitaine de Vancouver et la Sunshine Coast, limitant les conducteurs à 30 litres par plein.

Le gouvernement fédéral et l’Administration portuaire Vancouver-Fraser ont annoncé qu’ils collaboraient pour remédier aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement. Ottawa versera jusqu’à 4,1 millions $ pour réduire les goulots d’étranglement dans les ports de Vancouver.

M. Fleming a indiqué que la route 3 a été désignée pour les camions commerciaux et pour toute personne devant encore retourner à sa résidence principale dans la région de l’Intérieur de la province.

«Cela a joué un rôle vital dans le mouvement des marchandises et dans la remise en marche de notre chaîne d’approvisionnement, a-t-il déclaré. Environ 4000 camions commerciaux ont maintenant traversé ce corridor, transportant les marchandises et les fournitures dont nous avons besoin dans les collectivités de notre province.»

Cependant, un grave accident vendredi sur la route à l’ouest de Princeton a temporairement arrêté la circulation, a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.