Un test rapide et portatif de dépistage de la COVID-19 approuvé par Santé Canada

Mis au point par une entreprise canadienne, il livre ses résultats en moins de 30 minutes.

MONTRÉAL — Un test portatif et rapide de dépistage de la COVID-19 vient d’être approuvé par Santé Canada: il a été mis au point par une entreprise canadienne et livre ses résultats en moins de 30 minutes.

Québec a déjà commandé 200 000 de ces tests. Ils sont attendus à la fin mai, a indiqué le cabinet de la ministre de la Santé, Danielle McCann.

L’appareil portatif, de la taille d’une tasse de café, a été nommé le «cube Spartan» par l’entreprise de biotechnologie basée à Ottawa qui l’a développé, Spartan Bioscience.

Le «cube» offre en moins de 30 minutes le résultat du test, ce qui élimine le besoin d’acheminer les prélèvements au laboratoire le plus près, ce qui peut constituer un défi logistique — en plus de prendre du temps.

Le test automatisé d’ADN peut aussi être utilisé par du personnel non spécialisé dans des environnements tels que les aéroports ou les postes frontaliers, ainsi que dans des cabinets de médecins et des pharmacies, soutient Spartan Bioscience.

Leur test moléculaire utilise la même technologie que ceux qui servent actuellement dans les cliniques de dépistage COVID-19 au Québec et au Canada, a précisé en entrevue Nicolas Noreau, chef des Affaires commerciales au sein de l’entreprise.

«Et c’est la même qualité et la même précision».

Selon la Dre Theresa Tam, l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, ce test permettra de fournir des résultats rapides pour les services de santé dans les régions rurales et éloignées, comme les communautés autochtones. Ces régions sont loin des laboratoires et un temps précieux est perdu dans le transport des prélèvements, a-t-elle expliqué en point de presse lundi.

Ces tests rapides pourraient aussi être utiles dans les CHSLD, a indiqué de son côté le Dr Howard Njoo, le sous-administrateur en chef de la santé publique.

Selon le ministère de la Santé du Québec, il est trop tôt pour dire avec précision où vont être acheminés ces équipements, puisque la situation dans la province évolue de jour en jour.

Toutefois, puisque cet appareil est facile d’utilisation et «ultra-portable», il est idéal pour les communautés éloignées ou les populations vulnérables, comme les personnes âgées et les sans-abris, ajoute le ministère.

Ottawa, ainsi que les gouvernements québécois, albertain et ontarien, sont parmi ceux qui ont des contrats pour les trousses de test. Le Québec a commandé 200 000 tests et 100 «cubes Spartan», a indiqué M. Noreau.

Développé avec un financement reçu du Conseil national de recherches du Canada, il est le seul test portatif et rapide au pays, dit M. Noreau. Les produits réactifs, nécessaires à son fonctionnement, sont déjà intégrés dans le dispositif.

Il a d’ailleurs été développé en un temps record: l’entreprise a commencé à plancher sur une solution de dépistage de la COVID-19 le 20 mars dernier. L’une des raisons pour lesquelles l’entreprise a pu réussir ce défi aussi rapidement est parce qu’elle a commencé à développer cette technologie en 2005, pour d’autres maladies infectieuses, a soutenu M. Noreau.

Quant au dossier pour approbation par Santé Canada, il a été transmis vendredi, a-t-il souligné, et a reçu le feu vert samedi. Là aussi, le système a fonctionné à vitesse grand V.

Pour l’instant, l’entreprise ne va fournir le dispositif qu’au Canada, malgré la forte demande.

«On reçoit des appels de l’extérieur du pays, on nous offre de tout acheter ce qui va être produit pour les 24 prochains mois», dit M. Noreau.

Mais on remplit les commandes d’ici, dit-il. «Après, on va voir si on peut aider les autres».

Pour lui, qui vient de Montréal, il est très important — très personnel même, dit-il — que les gens d’ici, comme les membres de sa famille dont sa grand-mère qui habite dans une résidence pour aînés au Québec, puissent en bénéficier.

Les commentaires sont fermés.

Je me demande justement comment il vont faire pour répondre à la demande si rapidement. Concevoir un prototype c’est une chose et passer à une production industrielle s’en est une autre et ça demande du temps et de l’argent.

Les plus populaires