Un troisième décès de la COVID-19 en Nouvelle-Écosse – le 6e dans l’Atlantique

HALIFAX — La Nouvelle-Écosse a enregistré son troisième décès de la COVID-19 et recensé 29 nouveaux cas depuis dimanche.

Les autorités de la santé publique ont indiqué qu’un homme dans la quarantaine était mort lundi à Halifax de complications liées au nouveau coronavirus. Il s’agit du sixième décès dans les provinces de l’Atlantique — les trois autres ont été recensés à Terre-Neuve-et-Labrador.

À ce jour, la Nouvelle-Écosse compte 474 cas confirmés de COVID-19. Bien que la plupart de ces cas aient été liés à des voyages ou à un cas déjà connu, on signale maintenant des cas de transmission communautaire dans cette province.

Un important centre de soins de longue durée de Halifax a par ailleurs signalé lundi une augmentation des infections à la COVID-19, et les dirigeants syndicaux se disent préoccupés par le manque de personnel et d’équipement.

Le foyer Northwood a indiqué que 16 résidents étaient atteints — le double du nombre signalé dimanche —, avec des cas répartis dans tout ce grand complexe immobilier qui héberge 585 résidents.

L’établissement sans but lucratif assure que tous les résidents malades sont actuellement délocalisés vers un étage de traitement et «sont dans un état stable pour le moment». Le foyer Northwood ajoute que 10 membres du personnel sont également infectés, mais rappelle qu’il compte 1800 employés pour assurer des soins adéquats.

Angela Downey, de la section locale du syndicat Unifor pour le foyer Northwood, craint une pénurie de travailleurs, car la maladie se propage au sein des préposés aux bénéficiaires.

Par ailleurs, une entreprise de la région de Halifax a changé sa chaîne de production pour fabriquer des écrans faciaux destinés aux travailleurs de la santé de première ligne. L’entreprise United Sign, de Dartmouth, indique qu’elle a accédé à une conception d’accès libre, a acheté des matériaux et réorganisé ses installations pour commencer la production de 50 000 écrans faciaux.

Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick, on a signalé lundi deux nouveaux cas, portant le bilan à 116 cas confirmés. La directrice de la santé publique, la docteure Jennifer Russell, a précisé que ces deux cas ont été recensés dans les régions de Fredericton et de Campbellton.

La province élargit la liste des symptômes qui ouvrent la voie à un test de dépistage: on inclut notamment une fièvre au-dessus de 38 degrés, une toux récente ou aggravée, de l’écoulement nasal ou des maux de tête.

On rappelle par ailleurs que sur les 116 cas confirmés, 74 malades se sont remis jusqu’ici de la COVID-19.

T.-N.-L. et l’Î.-P.-É.

À Terre-Neuve-et-Labrador, on signale lundi deux nouveaux cas confirmés, tous les deux dans l’ouest de la province. On a enregistré jusqu’ici 244 cas dans cette province, dont trois décès, et 133 malades sont maintenant rétablis. Neuf personnes sont hospitalisées, dont trois aux soins intensifs.

La province a par ailleurs élargi ses critères d’admissibilité pour le test de dépistage, en incluant maintenant davantage de symptômes. On teste aussi le personnel des hôpitaux, des centres de soins de longue durée, des prisons et d’autres établissements.

Dans l’Île-du-Prince-Édouard, on n’a enregistré aucun nouveau cas, ce qui maintient le bilan à 25 cas confirmés. La directrice de la santé publique a par ailleurs précisé que 23 de ces 25 personnes atteintes sont maintenant rétablies. La docteure Heather Morrison a aussi indiqué que 175 tests menés en fin de semaine s’étaient avérés négatifs, ce qui démontre, selon elle, que les mesures de confinement fonctionnent. Mais «il faut continuer», a-t-elle dit.

Le collège Holland de Charlottetown se prépare par ailleurs à ouvrir des chambres dans les résidences étudiantes pour accueillir à compter de cette semaine des travailleurs de la santé de l’hôpital Queen Elizabeth. Une quarantaine d’unités devraient être prêtes d’ici vendredi et le collège pourrait offrir ainsi 91 unités. D’autres provinces offrent un tel hébergement temporaire pour le personnel soignant qui décide de ne pas rentrer à la maison afin d’éviter la contagion — dans un sens ou dans l’autre.

Les plus populaires