Un ultra-marathonien québécois compte courir 422 km en trois jours

Un ultra-marathonien de calibre international originaire de Sherbrooke se prépare à un épuisant congé de l’Action de grâce durant lequel il va courir 422 kilomètres, soit l’équivalent de 10 marathons, en trois jours.

Vendredi matin, le pédiatre Sébastien Roulier enfilera ses espadrilles pour entamer un périple à travers l’Estrie qu’il prévoit avoir complété le lundi suivant en fin d’après-midi.

La course, intitulée «Avançons tous en coeur», sillonnera la région en suivant un parcours dont le tracé forme un coeur géant. Elle a pour objectif d’amasser des fonds pour la banque alimentaire Moisson Estrie et d’inciter la population à bouger.

M. Roulier admet aller «en terrain inconnu», ajoutant même que «ça fera mal». Une douleur que le coureur âgé de 46 ans entend déjouer en misant sur les moments positifs qu’il vivra.

«La course, pour moi, c’est un entraînement à la résilience, a-t-il déclaré en entrevue avec La Presse Canadienne. C’est une métaphore de la vie, des hauts, des bas.»

Et dans la catégorie des hauts, il espère que la population viendra l’encourager, notamment en courant et en faisant du vélo à ses côtés le long du parcours.

Les directives de la santé publique qui s’appliquent en zone orange devront être respectées, soit de maintenir une distance de deux mètres et de limiter les rassemblements à 25 personnes.

Sommeil et alimentation

Le coureur entend bien profiter de quelques heures de sommeil chaque nuit pour éviter d’être épuisé comme lors de son défi de courir plus de 300 km en 50 heures le printemps dernier. Il avait alors dormi tout au plus durant deux heures.

Mais oubliez la grasse matinée. «Ce sera probablement des trois heures» cette fois-ci.

Au niveau de l’alimentation, Sébastien Roulier prévoit manger beaucoup de barres nutritives, mais aussi des fruits et du couscous. Du gruau sera au menu les matins pour bien partir la journée.

Pour le dîner, il a déjà «fait la tournée pour spotter les cantines et manger des poutines». Rassurez-vous, ce ne seront «pas des grosses». Quand même. Mais les pommes de terre seront «agrémentées de fromage et de sauce», a assuré M. Roulier.

Les soupers seront souvent composés de repas déshydratés. Il compte évidemment boire de l’eau, en plus de boissons sportives, dont des smoothies.

Records Guinness

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Sébastien Roulier aime la course. Au fil des ans, il s’est illustré en complétant 58 marathons et plus de 40 ultra-marathons de plus de 80 km.

Il a détenu quelques records Guinness qui ont par la suite été battus: celui du demi-marathon le plus rapide en poussant une personne handicapée et celui du marathon le plus rapide en poussant une personne handicapée.

La première journée de son «long voyage» de la fin de semaine va l’amener de Sherbrooke vers Asbestos, puis il redescendra vers Scotstown où il va dormir.

Le lendemain matin, il va se diriger vers Lac-Mégantic où il fera le tour du plan d’eau et reviendra par Woburn, Chartierville et ira dormir à Saint-Mathias-de-Bonneterre.

Le troisième jour, il ira à Coaticook, Ayer’s Cliff, Magog et Orford. Lundi, il fera la traversée du Parc national du Mont-Orford et filera ensuite jusqu’au centre-ville de Sherbrooke.

Laisser un commentaire
Les plus populaires