Un vétéran américain aurait voulu attaquer un rassemblement de suprémacistes

LOS ANGELES — Les autorités américaines ont affirmé lundi avoir déjoué un complot terroriste fomenté par un vétéran de l’armée converti à l’islam, qui prévoyait attaquer un rassemblement de suprémacistes blancs dans le sud de la Californie pour venger l’attentat contre des mosquées en Nouvelle-Zélande.

Mark Domingo, 26 ans, un soldat d’infanterie qui a servi en Afghanistan, a été arrêté par des agents de la police fédérale américaine (FBI) vendredi alors qu’il finalisait son projet de faire exploser une bombe lors d’un rassemblement nazi prévu dimanche à Long Beach.

Des documents de la cour montrent que le suspect a discuté avec un informateur de la police de différents types d’attaques, notamment des attaques ciblant des Juifs, des églises et des policiers.

Mark Domingo aurait déclaré vouloir venger les attaques perpétrées contre des mosquées en Nouvelle-Zélande qui ont tué 50 personnes en mars.

Il aurait acheté des pièces, notamment des clous, pour fabriquer un engin explosif improvisé qui devait être déclenché à distance, mais qui contenait en fait des matériaux inoffensifs, affirme l’agente du FBI Tasha Coolidge dans une déclaration sous serment déposée devant un tribunal de Los Angeles.

L’événement prévu dans le quartier Bluff Park de Long Beach n’a finalement pas eu lieu, mais a tout de même attiré un grand groupe de contre-manifestants.

Les plus populaires