Un vétéran de 99 ans parcourt 100 km et amasse 47 000 $ contre le coronavirus

Un vétéran de la Seconde Guerre mondiale âgé de 99 ans a parcouru 100 kilomètres à pied et a amassé 47 000 $ pour lutter contre la COVID-19.

George Markow a accompli son exploit sous les acclamations des spectateurs, mercredi matin, après avoir fait 1500 tours de sa résidence pour personnes âgées de Newmarket, en Ontario, avec son déambulateur sur une période de quatre mois.

Le quasi-centenaire a affirmé qu’il avait voulu relever ce défi pour remercier le pays qui l’a accueilli il y a des décennies. «Les Canadiens ont été si bons avec moi», a déclaré M. Markow. «Je voulais donner quelque chose en retour et aider à éradiquer la COVID-19 et à revenir à la normale.»

Né en 1921 de parents finlandais en Russie, M. Markow a été enrôlé contre son gré par l’Union soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a passé deux ans et demi en tant que prisonnier de guerre, confiné dans un bunker souterrain sans accès à une hygiène de base.

«Vous ne pouvez même pas imaginer quelles étaient les conditions dans ce camp de prisonniers», a-t-il dit.

À la fin de la guerre, il est venu au Canada et y a fondé une famille.

«Il n’y a pas de mots pour dire à quel point je suis fière, à quel point j’ai été bénie toute ma vie qu’il soit mon père», a déclaré sa fille, Sylvia Perkins.

M. Markow a commencé à faire des petits circuits dans la cour de sa résidence pour rester actif dès les débuts de la pandémie de COVID-19 en Ontario, ce qui, selon sa fille, lui a donné l’occasion de faire de l’exercice alors qu’il n’y avait aucune activité à sa résidence en raison des mesures sanitaires. Il devait franchir le cap des 100 kilomètres au début du mois d’août, mais il a été contraint de suspendre ses promenades en raison d’une maladie imprévue. Une fois rétabli, il a repris son itinéraire.

Tout l’argent qu’il a recueilli sera versé à l’Institut de recherche Sunnybrook et au fonds COVID-19 de la Fondation du centre de santé régional de Southlake.

«Il a encore du chemin à faire pour atteindre son objectif de 100 000 $», a lancé Mme Perkins. «Nous espérons que les gens continueront de faire des dons à sa campagne GoFundMe.»

L’homme a affirmé qu’il avait l’intention de continuer de marcher parce qu’il aime cette activité et pour continuer de collecter des fonds.

Laisser un commentaire