Un VUS fonce dans une boutique Apple: au moins un mort

HINGHAM, Mass. — Au moins une personne a été tuée et 16 autres blessées lundi, quand un VUS a foncé dans une boutique Apple au Massachusetts.

La police a ouvert une enquête, mais n’a pas immédiatement indiqué si l’événement était considéré comme accidentel. Le chef de la police de Hingham, David Jones, a seulement déclaré qu’il s’agissait d’une enquête en cours. Le conducteur d’une Toyota 4Runner 2019 a été interrogé.

«Ce matin était un matin impensable, et les gens essaient de s’en sortir et de comprendre ce qui s’est passé», a déclaré le procureur du district de Plymouth, Timothy Cruz, lors d’une conférence de presse.

La victime a été identifiée par les forces de l’ordre comme étant Kevin Bradley, 65 ans, du New Jersey. Il a été déclaré mort sur les lieux, ont indiqué des autorités. 

M. Cruz n’a pas précisé si le chauffeur serait inculpé d’un crime, mais a ajouté qu’une enquête criminelle était en cours. Les autorités n’ont pas dévoilé l’identité du conducteur.

«Cette enquête est active et se poursuit», a-t-il indiqué, ajoutant que le VUS de couleur foncée avait traversé la baie vitrée du magasin et avait heurté plusieurs personnes.

La société Apple a publié une déclaration disant qu’elle était «dévastée par les événements choquants d’Apple Derby Street aujourd’hui et par la perte tragique d’un professionnel qui était sur place pour soutenir la construction récente du magasin».

«Nos pensées vont aux membres de notre équipe et aux clients qui ont été blessés et à tous ceux qui ont été touchés par ce terrible incident», a exprimé la société.

La vitrine de la boutique a été éventrée. Des premiers répondants étaient sur place un peu avant 11 h, heure locale, dans la ville de Hingham.

Une infirmière qui travaille dans un hôpital voisin a dit au réseau WCVB que son établissement a été prévenu d’attendre une dizaine de victimes.

La boutique devait ouvrir ses portes environ une heure avant l’incident. Le chef des pompiers de Hingham, Steve Murphy, a informé que les équipes évaluaient la stabilité structurelle du bâtiment.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.