Une adolescente de 14 ans se noie dans un centre aquatique de Pointe-Calumet

POINTE-CALUMET, Qc — Le  Super Aqua Club de Pointe-Calumet, dans les Laurentides, est fermé samedi et dimanche, après la noyade d’une adolescente de 14 ans dans les installations du parc aquatique.

Les services d’urgence ont été appelés à s’y rendre vendredi vers 17h.

Tout indique pour le moment que l’adolescente s’est noyée après avoir glissé dans l’une des installations du Super Aqua Club.

«Toute l’équipe du Super Aqua Club est sous le choc et en deuil», indique un message de l’entreprise sur sa page Facebook.  

«Nous sommes de tout cœur avec la famille et les ami.es de la victime. Nous souhaitons leur exprimer nos plus sincères condoléances. Vous comprendrez que dans de telles circonstances, nous avons pris la décision de fermer le parc aquatique aux clients, ce samedi 23 juillet. 

Le Super Aqua Club offrira du soutien à ses employés en collaboration avec des intervenants de la Société de Sauvetage et des travailleurs sociaux», précise le message.

Samedi après-midi, l’entreprise a ajouté qu’il restera fermé dimanche également. «Le Super Aqua Club souhaite prendre cette journée additionnelle pour assurer le soutien des membres de son équipe», précise le message. 

La victime avait passé la journée au Super Aqua Club avec ses deux sœurs adultes. Ce sont elles qui ont avisé les sauveteurs qu’elle manquait à l’appel après que leur sœur cadette ait été dans une glissade qui se déversait dans un petit lac artificiel du parc aquatique. 

La jeune fille a été retrouvée inconsciente par les sauveteurs du Super Aqua Club et ils ont entamé des manœuvres de réanimation. L’adolescente a été transportée à l’hôpital de Saint-Eustache avant d’être transférée à l’hôpital Sainte-Justine, à Montréal, où son décès a été constaté en fin de soirée. 

«Pour l’instant, l’hypothèse principale est qu’il s’agit d’une noyade accidentelle. Il n’y a rien qui laisse croire que c’est quelque chose de criminel ou une négligence», a affirmé vendredi soir le responsable des relations avec les médias de la Régie de police du Lac des Deux-Montagnes, Jean-Philippe Labbé. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

J’y suis aller. Ont as refuser que j’attrappes la fillette que j’accompagne en bas de la glissade. La sauveteur as pris un temps a venir en aide à cette enfant qui ne savais pas nager. J’ai trouver ca dangereux,mais pas fait de cas. J’aurrais dut en parler sur le champs! J’ai des regrets tout pleins en lisant ceci,surtout que je m’etais dit que la sécurité étais négligente..😔

Répondre